Go to main content
 
 

Inde : Sumaira est plus forte que le handicap

Améliorer la santé mentale Appareiller et rééduquer
Inde

Sumaira, 8 ans, est née avec une malformation congénitale, le spina bifida. Malgré la vigilance et l’effort de ses parents pour assurer son traitement, elle ne parvenait pas à se tenir debout et à marcher seule. Avant sa prise en charge par Handicap International, elle était entièrement dépendante de ses parents pour toutes les activités quotidiennes.

Sumaira a bénéficié de soins de réadaptation

© D. Van Ophalvens / Handicap International

Sumaira vit dans le village de Zazna Ganderbal, à une trentaine de kilomètres de la ville la plus proche. 
Sur les conseils d’un voisin, son père s’adresse à Handicap International qui l’oriente vers le centre de réadaptation de Ganderbal, le Hope Disability Centre, partenaire local de l’association. Sa première visite au centre remonte à janvier 2010. 

Dislhad et Laila, respectivement ergothérapeute et kinésithérapeute à Handicap International, rassemblent les informations nécessaires sur le handicap de la fillette et ses besoins pour lui établir un planning de réadaptation.
Depuis, Sumaira se rend quotidiennement au centre pour suivre son traitement. Après plusieurs séances, elle commence à se nourrir à l’aide de sa main, à se vêtir et à se laver.

Elle arrive à se tenir debout

Après une consultation auprès d’un orthopédiste, une intervention chirurgicale pour corriger la malformation de ses pieds est jugée nécessaire. En attendant l’opération, l’équipe de Handicap International poursuit le traitement de Sumaira afin de prévenir l’apparition d’autres malformations.

Après son opération, la fillette bénéficie de soins infirmiers et de kinésithérapie postopératoires. Une fois ses fixations retirées, elle arrive à se tenir debout grâce à une orthèse, un appareillage qui permet de soutenir un membre, et continue sa réadaptation au centre Ganderbal. Les équipes de l’association l’entraînent à se déplacer, soutenue par une orthèse et un dispositif destinés à lui faciliter la marche.

L’étendue des progrès réalisés par Sumaira encourage ses parents. Ils gardent l’espoir de voir un jour leur fille mener une vie indépendante.

Publié le : 23 avril 2015
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

25 ans après, le Rwanda se souvient
© HI
Améliorer la santé mentale

25 ans après, le Rwanda se souvient

Un quart de siècle après le génocide au Rwanda, Handicap International aide toujours les victimes à surmonter leurs traumatismes, notamment à travers des groupes de partage et d'entraide.

Prothèses 3D : l’innovation au service de la solidarité Appareiller et rééduquer

Prothèses 3D : l’innovation au service de la solidarité

Le projet de prothèses 3D de Handicap International entend favoriser l’accessibilité de l’appareillage dans les régions isolées ou les zones de conflit.

Le voyage dans le passé de Gniep, une des premières bénéficiaires de HI
© France 3 - mars 2018
Appareiller et rééduquer

Le voyage dans le passé de Gniep, une des premières bénéficiaires de HI

Gniep Smoeun avait 10 ans lorsqu'elle a eu la jambe arrachée par une mine antipersonnel au Cambodge en plein conflit khmer rouge. Aujourd'hui infirmière à Rennes, elle a voulu retourner sur place avec sa fille et le médecin qui l'a sauvée, un certain Jean-Baptiste Richardier, cofondateur de Handicap International. Découvrez le reportage diffusé sur France 3 fin mars.