Aller au contenu principal
 
 

Handicap International continue ses activités en Afghanistan

Mines et autres armes Réadaptation
Afghanistan

Handicap International reprend progressivement ses activités dans quatre provinces afghanes : Herat, Kunduz, Kandahar et Nimroz. Après plus de 30 ans de guerre, les besoins humanitaires sont immenses.

Une patiente lors d'une séance de réadaptation avec Handicap International au centre de Kandahar en Afghanistan

Une patiente lors d'une séance dans le centre de Kandahar | © HI

Le directeur de Handicap International en Afghanistan, Julio C. Ortiz-Arguedas, explique la situation humanitaire dans le pays et la façon dont l'association travaille depuis le changement de régime.

Un pays dévasté

La plupart des activités de Handicap International auprès des plus vulnérables ont repris après quelques jours d'interruption. Les besoins humanitaires sont immenses dans un pays dévasté par des décennies de conflit et qui est l'un des plus contaminés au monde par les restes explosifs de guerre et les mines.

Aujourd'hui, 80 % de la population afghane présente une forme de limitation ou de handicap due à la présence de mines et de restes explosifs de guerre, aux conflits armés et à l'accès limité aux services de santé et à la nourriture...

Reprise des activités à Kandahar

Le centre de réadaptation de Kandahar est la principale activité de Handicap International en Afghanistan. L'association a créé ce centre en 1996 et le soutient depuis lors.

Nous avons pu reprendre progressivement les activités. Depuis que les Talibans ont pris le contrôle de Kandahar le 13 août, le centre de réadaptation a offert ses services à 240 hommes et 180 femmes, distribué 200 aides à la marche et équipé 50 bénéficiaires d'orthèses ou de prothèses.

Ces chiffres représentent une augmentation de 50 % par rapport à la moyenne des mois précédents : la fin des combats, des barrages routiers et une meilleure sécurité ont permis à davantage de personnes d'accéder au centre.

Cependant, l'équipe mobile de Kandahar ne peut pas encore faire ses tournées, elle a donc été déployée dans le centre et, au cours de cette même semaine, a pu accueillir 117 personnes.

L'équipe du centre

Nous avons un total de 53 personnes qui travaillent dans le centre à l'accompagnement des personnes pour la réadaptation et le soutien psychosocial. L'équipe mobile de Kandahar comprend 15 membres.

Les gens viennent tous les jours au centre, parfois de très loin – nous avons eu des familles qui ont fait un voyage d'une journée pour venir se faire soigner – car c'est le seul centre de réadaptation pour tout le Sud du pays.

Publié le : 7 septembre 2021
Nos actions
pays
par pays

Icône casque microUne question ? Une remarque ? Nous sommes à votre écoute !

Relation Donateurs
Contactez notre équipe du lundi au vendredi de 9h à 18h au 04 78 69 67 00 ou à
donateurs@france.hi.org
Au plaisir d’échanger !
Voir aussi la FAQ

Équipe Mobilisation
Vous souhaitez
devenir bénévole ou partager des idées d’actions solidaires ? Contactez-nous par mail agissez@france.hi.org

Relations Presse
Journalistes, médias : notre attachée de presse est joignable au 06 98 65 63 94 ou par mail
c.amati@hi.org 
Voir l'espace Presse

Collectes frauduleuses

Des escroqueries à la charité peuvent être commises en notre nom dans l'espace public, par téléphone ou par e-mail. Consultez notre page dédiée pour toute information ou contactez-nous directement au 04 78 69 67 00 ou par e-mail : donateurs@france.hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Yémen : "Les personnes handicapées ont peur de sortir de chez elles"
© HI
Droit Mines et autres armes Urgence

Yémen : "Les personnes handicapées ont peur de sortir de chez elles"

La situation des personnes handicapées au Yémen est désespérée. Difficultés à fuir les violences, à accéder à l'aide... Yasmine Daelman, responsable Plaidoyer, explique la situation.

Ukraine : comment se préparer à un conflit ouvert
© Till Mayer / HI
Mines et autres armes Urgence

Ukraine : comment se préparer à un conflit ouvert

Handicap International va intervenir auprès des communautés en Ukraine pour les aider à se préparer aux conflits par l’adoption de comportements à appliquer avant, pendant et après une attaque armée.

Les Ukrainiens de retour chez eux vivent sous la menace des engins explosifs
© Till Mayer / HI
Mines et autres armes Urgence

Les Ukrainiens de retour chez eux vivent sous la menace des engins explosifs

En Ukraine, certaines personnes commencent à rentrer chez elles dans des villes contaminées par les engins explosifs. Handicap International les prépare à identifier les dangers et à adopter des comportements sûrs.

*

(format: nom@fournisseur.com)

Je m'inscris