Goto main content
 
 

Hayatullah, 12 ans, arbore prothèse et sourire

Appareiller et rééduquer Déminer les terres
Afghanistan

Hayatullah a 12 ans. Il vit dans un village situé dans la province de Kandahar en Afghanistan. Il y a un peu plus d'un an, il marche sur une mine. Appareillé par les équipes de Handicap International, il peut à présent retrouver ses copains à l'école et courir comme un garçon de son âge.

Hôpital de Kandahar où intervient Handicap International

© Handicap International

Il y a un peu plus d'un an, Hayatullah, 12 ans, part à pied rendre visite à sa tante. Il n'arrivera pas jusqu'à chez elle car en chemin, Hayatullah marche sur une mineIl est grièvement blessé à la jambe droite par l'explosion. Sa famille l'emmène de l'autre côté de la frontière, au Pakistan, pour lui prodiguer les premiers soins. Les médecins sont obligés d'amputer sa jambe.

De retour au pays, un voisin, lui-même appareillé, lui conseille de se rendre au centre de réadaptation de Kandahar, géré par Handicap International. Hayatullah est alors pris en charge par l'équipe du centre de réadaptation, formée par l'association.

Après la prise de mesures et le moulage du moignon, les techniciens orthoprothésistes lui fabriquent sa première prothèse. Les premiers pas d'Hayatullah avec sa « nouvelle jambe » sont d'abord hésitants. Puis peu à peu, sa marche s'affirme et il retrouve enfin le sourire.

Aujourd'hui, Hayatullah retourne à l'école. Il est confiant. Il sait qu'il peut compter sur l'équipe de Handicap International pour changer sa prothèse au fur et à mesure de sa croissance.

En Afghanistan, le pourcentage d'enfants, victimes de mines et de restes explosifs de guerre est en forte augmentation. En 2012, ils réprésentaient 62 % des victimes civiles de ces armes contre 52 % en 2011 (Landmine monitor 2012 et 2013).

Plus de 180 personnes, dont certaines handicapées parfois elles-mêmes victimes de mines, travaillent pour Handicap International en Afghanistan. Elles concentrent leurs efforts sur la réadaptation physique, l'assistance aux victimes et la prévention aux risques liés aux mines et aux restes explosifs de guerre.

> Lire aussi : L'Afghanistan toujours miné

Publié le : 1 avril 2014
Nos actions
pays
par pays

Icône casque microUne question ? Une remarque ? Nous sommes à votre écoute !

Relation Donateurs
Contactez notre équipe du lundi au vendredi de 9h à 18h au 04 78 69 67 00 ou à
donateurs@france.hi.org
Au plaisir d’échanger !
Voir aussi la FAQ

Équipe Mobilisation
Vous souhaitez
devenir bénévole ou partager des idées d’actions solidaires ? Contactez-nous par mail agissez@france.hi.org

Relations Presse
Journalistes, médias : notre attachée de presse est joignable au 06 98 65 63 94 ou par mail
c.amati@hi.org 
Voir l'espace Presse

Collectes frauduleuses

Des escroqueries à la charité peuvent être commises en notre nom dans l'espace public, par téléphone ou par e-mail. Consultez notre page dédiée pour toute information ou contactez-nous directement au 04 78 69 67 00 ou par e-mail : donateurs@france.hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Afghanistan : HI évalue les besoins en réadaptation physique et santé mentale
© T. Mayer / HI
Réadaptation Santé Urgence

Afghanistan : HI évalue les besoins en réadaptation physique et santé mentale

Plus de 1 000 personnes ont été tuées par un tremblement de terre de magnitude 5,9 dans la nuit du 21 au 22 juin dans l'Est de l'Afghanistan. Handicap International est sur place pour évaluer les besoins.

Plus de 100 patients par semaine au centre de réadaptation de Kandahar
© Jaweed Tanveer / HI
Mines et autres armes Réadaptation Santé

Plus de 100 patients par semaine au centre de réadaptation de Kandahar

Mohamad Rasool coordonne les programmes de Handicap International à Kandahar, en Afghanistan, où l’association gère un centre de réadaptation depuis 1996. Il nous explique la terrible situation humanitaire sur place.

HI forme et soutient les démineurs au Cambodge
© Rafael Winer / HI
Déminer les terres

HI forme et soutient les démineurs au Cambodge

Handicap International forme les démineurs de l'association Cambodia Self-Help Demining (CSHD), qui a déjà déminé 7 km² depuis 2008, l’équivalent de la superficie de 70 terrains de football.

*

(format: nom@fournisseur.com)

Je m'inscris