Go to main content

Handicap International envoie des spécialistes de l’urgence au Népal

Secourir les victimes
Népal

Les équipes de l’association sont déjà présentes et actives sur le terrain de la catastrophe. Elles seront rejointes dès ce lundi par plusieurs spécialistes de l’urgence afin d’évaluer et prendre en charge les besoins immédiats. Les premières distributions ont pu être effectuées dès samedi par Handicap International, également engagée dans les soins aux blessés.

Handicap International intervient auprès des victimes du séisme au Népal

© Wesley Pryor / Handicap International

Le bilan du tremblement de terre qui a frappé le Népal samedi 25 avril s’est considérablement aggravé au fil des heures. Selon les estimations de l'ONU*, le bilan s'élève déjà à 3 600 morts et 6 millions de personnes affectées par cette catastrophe. Depuis dimanche matin, les hôpitaux commencent à recevoir des blessés arrivant des zones les plus touchées. Cinq districts du pays sont très affectés alors qu’un autre tremblement de terre a frappé le Népal ce 26 avril. De force 6,7 sur l'échelle de Richter, il a été fortement ressenti dans la capitale. Les habitants qui étaient rentrés chez eux hier sont ressortis et se trouvent dehors ou dans des centres d’évacuation.

Routes coupées

La situation est particulièrement problématique pour les populations qui vivent dans des villages en dehors de Katmandou : les routes sont bloquées, la communication, coupée, difficile d'avoir suffisamment d'informations au sujet de l'impact du tremblement de terre dans ces zones et de venir en aide aux populations affectées.
Les marchés étant fermés ce dimanche, il est difficile de trouver de la nourriture. L'aéroport est ouvert et des avions cargos sont prévus afin d'acheminer la nourriture auprès des populations affectées, vivant dans les zones reculées ou se trouvant dans les centres d'évacuation.

Distributions de matériel

Handicap International est intervenue immédiatement afin de venir en aide aux plus vulnérables dans deux hôpitaux principaux de la capitale (c’est l’une des premières ONG à avoir répondu à la catastrophe). L’association prévoit d’intervenir au niveau de la réadaptation post-traumatique dans ces deux hôpitaux, en proposant des soins aux personnes blessées (traumatismes crâniens, plaies ouvertes) avec la collaboration de chirurgiens orthopédiques. Handicap International fournit également du matériel médical (chaises roulantes, béquilles, déambulateurs, attelles, etc.).
L’association va déployer des équipes auprès des personnes handicapées et vulnérables (points relais handicap et vulnérabilité) : les équipes circuleront dans les hôpitaux pour apporter un soutien psychologique aux patients, les accompagneront afin qu'ils se nourrissent bien, etc.
La première priorité d’action de Handicap International est la prise en charge des blessés, pour éviter la survenue de handicaps permanents. Dans le cas d’un séisme, on observe en effet de nombreuses fractures et des atteintes de la colonne vertébrale liées à des phénomènes d’écrasement. Il est donc nécessaire de proposer des soins rapidement pour limiter les conséquences à long terme.  
Un spécialiste de la réadaptation présent au Népal est parti à Gorkha, le district le plus affecté de tous les districts, à l’épicentre du séisme du 25 avril, avec des membres de l’ONG International Medical Corps. Ensemble, ils vont évaluer les besoins afin d'envisager une potentielle intervention. Une autre expatriée se rend à Pokhara, à l’ouest de Katmandou, afin de mesurer l’étendue des besoins sur place.
Handicap International se prépare à intervenir dans les regroupements de fortune où de nombreuses personnes ont besoin de matériel pour passer la nuit (couvertures, tentes, matériel de cuisine, etc.).

Plusieurs équipes en renfort

Une première équipe de renforts composée de trois personnes, spécialisée dans les interventions d’urgence et la logistique, part de Lyon ce dimanche 26 avril pour rallier Katmandou et venir compléter l’équipe de Handicap International déjà présente sur le terrain. Sa mission sera d’évaluer les besoins les plus urgents, qu’il s’agisse de besoins de base ou de besoins spécifiques. 
Dans le même temps, Handicap International achemine sur place le matériel nécessaire pour permettre le travail de cette équipe de renforts. Des malles contenant des tentes, des bâches, des téléphones satellites, sont envoyées au Népal, afin que cette équipe puisse travailler en autonomie, dans les zones très affectées par le tremblement de terre.
Lundi matin, Handicap International fait partir de Lyon un kit logistique qui contient le matériel destiné à installer la base opérationnelle d’urgence. En plus de ce kit logistique, Handicap International envoie un kit DVFP (Disability and Vulnerability Focal Point) qui comprend aussi bien du matériel logistique de base que des équipements médicaux, permettant ainsi aux équipes de Handicap International de procurer des soins aux personnes affectées.
Une deuxième équipe d’urgentistes décollera de France ce lundi 27 avril, composée notamment d’une coordinatrice Urgence et d’un logisticien, familiers des contextes de catastrophe. Deux autres départs sont déjà programmés d’ici mercredi pour renforcer la capacité d’intervention de Handicap International.

https://data.hdx.rwlabs.org/group/nepal-earthquake

 

Publié le : 26 avril 2015
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations donateurs
04 78 69 67 00

Relations presse

Nathalie BLIN
04 26 68 75 39 / 06 98 65 63 94
nblin@handicap-international.fr

 

 

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Les pires inondations au Népal en 15 ans : Handicap International en état d’alerte
© Handicap International
Urgence

Les pires inondations au Népal en 15 ans : Handicap International en état d’alerte

Inondations et glissements de terrain ont frappé le Népal au cours des cinq derniers jours. Les premiers bilans font état de 123 morts et d’au moins 35 disparus. Le Sud du pays est le plus touché. Des milliers de maisons ont été inondées dans la province de Terai ; 80 % des terres arables ont été détruites. 600 000 personnes sont touchées par les pires inondations depuis 15 ans au Népal. Les équipes locales de Handicap International évaluent les besoins et le type d’aide qu’elles pourraient apporter.

Deux ans après, nos équipes toujours présentes pour les victimes du séisme
© Tim Dirven / Handicap International
Droit Insertion Prévention Réadaptation

Deux ans après, nos équipes toujours présentes pour les victimes du séisme

Active au Népal depuis dix-sept ans, Handicap International est intervenue dès les premières heures qui ont suivi le séisme du 25 avril 2015. Deux ans après la catastrophe, l’association qui a aidé des milliers de victimes intervient toujours dans le pays.

Nirmala et Khendo, amies pour la vie
© Lucas Veuve / Handicap International
Insertion Réadaptation

Nirmala et Khendo, amies pour la vie

Victimes du séisme qui a frappé le Népal le 25 avril 2015, Nirmala et Khendo ont dû être amputées. Avec le soutien de Handicap International, les deux fillettes ont suivi des séances de réadaptation et ont reçu une prothèse. Deux ans plus tard, toujours inséparables, elles remarchent et vont à l’école. Chaque mois, elles se rendent au centre de réadaptation.