Go to main content

Handicap International au chevet des victimes de crises oubliées

Urgence
République démocratique du Congo

Les Nations Unies viennent de déclarer l'urgence de niveau 3 pour la crise qui secoue la République démocratique du Congo (RDC), une qualification qui implique une situation massivement dégradée dans le pays. Handicap International, qui intervient en RDC sur plusieurs fronts depuis 1994, mène des projets auprès des personnes les plus vulnérables dans la région du Kasaï (centre), mais aussi dans le Kivu (Est) et à Kinshasa.

Camps de réfugiés en RDC - photo d'archive

Camps de réfugiés en RDC - photo d'archive | © H. Bonnin / Handicap International

Portrait d'Arnaud Pont, chargé d'opérations d'urgence à Handicap International« Le fait que les Nations Unies aient décidé de déclarer le niveau 3 sur l’échelle des urgences pour la République démocratique du Congo, illustre la dégradation de la situation dans ce pays qui est le plus vaste d’Afrique. Les trois autres pays qui ont atteint ce niveau d’urgence sont le Yémen, l’Irak et la Syrie. Même si la RDC est largement moins médiatisée, il est nécessaire qu'elle soit prise en compte par les organisations internationales. » 

Arnaud Pont, chargé des opérations d’urgence pour la RDC

Lire aussi "Crise au Kasaï : 2 millions de personnes affectées, la situation s’aggrave"

4 millions de personnes ont fui

En raison de la multiplication des conflits régionaux et des affrontements entre l’armée congolaise et les groupes armés, les mouvements de populations se sont considérablement accrus dans plusieurs provinces. Selon le HCR (Haut-Commissariat aux Réfugiés des Nations Unies), depuis 2015 le nombre de déplacés internes a plus que doublé. Le pays compte ainsi près de 4 millions de personnes qui ont fui leur région. Et au cours des trois derniers mois, ce sont plus de 400 000 personnes qui ont quitté leurs villages. Les provinces de Tanganyika, à l’est du pays, les provinces du Nord et du Sud-Kivu, mais aussi le Kasaï sont en proie à des violences dont les civils sont les premières victimes. Et l’Ouganda voisin a accueilli près de 240 000 réfugiés congolais.

Les équipes de HI mobilisées

« Nous intervenons depuis plusieurs années à Kinshasa, mais aussi au Kivu qui est frappé par des crises récurrentes. Et depuis quelques mois, nos équipes sont aussi mobilisées au Kasaï en soutien aux populations les plus vulnérables, détaille Arnaud Pont. Handicap International favorise l’acheminement de l’aide humanitaire auprès des populations vivant dans des zones difficilement accessibles et peu sécurisées. Nous assurons la distribution de nourriture et d’articles ménagers essentiels (ustensiles de cuisine, kits d’hygiène comprenant du savon, etc.) à plusieurs milliers de familles affectées. Mais avec cette déclaration des Nations Unies, il est important que l’ensemble de la communauté internationale se mobilise pour aider ces millions de déplacés. »

Publié le : 3 novembre 2017
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations donateurs
04 78 69 67 00

Relations presse

Nathalie BLIN
04 26 68 75 39 / 06 98 65 63 94
nblin@handicap-international.fr

 

 

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

En vidéo, notre expatrié parle de nos actions au Yémen
© Elisa Fourt / HI

En vidéo, notre expatrié parle de nos actions au Yémen

En vidéo, François Olive-Keravec, directeur du programme Yémen de Handicap International, fait le point sur la situation et les besoins urgents de la population yéménite, dans ce pays qui connaît l’une des plus graves crises humanitaires de la planète. Malgré des conditions de travail compliquées, Handicap International apporte son aide à un maximum de personnes.

En RCA, HI assure la coordination logistique de l'aide
© Paul Lorgerie / HI

En RCA, HI assure la coordination logistique de l'aide

En 2017, Handicap International a permis le transport de plus de 8 500 tonnes de marchandises vers quelques-unes des régions les plus isolées de République centrafricaine, pays dévasté par des décennies de violence et d'instabilité.

Syrie : un centre de réadaptation détruit dans la Ghouta orientale

Syrie : un centre de réadaptation détruit dans la Ghouta orientale

Le centre de réadaptation physique d'une organisation partenaire de Handicap International a été totalement détruit après deux bombardements distincts mardi 20 et mercredi 21 février dans la région de la Ghouta orientale. Handicap International appelle à un cessez-le-feu et à un accès humanitaire immédiat à la zone.