Go to main content

Handicap International agit face à la menace du typhon Hagupit

Secourir les victimes
Philippines

Le typhon Hagupit devrait s’abattre sur les Philippines ce week-end et pourrait affecter des millions de personnes. Les équipes de Handicap International, présentes dans l’archipel, interviennent déjà auprès des plus vulnérables.

Aux Philippines, Handicap International agit aujourd'hui face à la menace du typhon Hagupit (photo d’archives Typhon Haiyan)

© Brice Blondel / Handicap International – Photo d’archives Typhon Haiyan

Le super typhon Hagupit, né dans l’Océan Pacifique ce mardi 2 décembre, risque fortement de frapper les Philippines ce week-end. Hagupit, qui génère des vents de 215 à 380 km/h et soulève des vagues de 10 mètres, a atteint la catégorie 5, la plus élevée et la plus dévastatrice. Il pourrait atteindre la côte Pacifique des Philippines samedi et frapper le Nord de l’archipel, dont Manille, la capitale, ainsi que la zone de Tacloban. Cette dernière avait déjà été touchée par le typhon Hayian le 8 novembre 2013, faisant des dégâts considérables. Une cinquantaine de provinces de l’archipel philippin ont été placées en état d’alerte.


Handicap International est déjà mobilisée à Manille, Tacloban (province de Leyte) et Roxas (province de Capiz). Les équipes alertent les plus vulnérables au sujet de la venue du typhon et les informent des mesures de protection à adopter. L’association organise, quand c’est nécessaire, leur déplacement vers les centres d’évacuation. Dans le même temps, les équipes préparent les stocks de contingence et le matériel logistique nécessaire pour le déblayage des routes. « Nous veillons également à assurer la sécurité du personnel de Handicap International et à préserver nos capacités d’intervention. Nous devons faire en sorte d’être prêts à répondre à l’urgence », affirme Cédric Linossier, chef de la mission d’urgence de Handicap International aux Philippines.

« À Tacloban, c’est la panique générale. Suite au passage du typhon Haiyan il y a un an, qui a tué plus de 6 000 personnes et affecté 15 millions d’individus, la population est traumatisée. Les écoles ont été fermées. Tout le monde s’attend au pire. À Manille, les habitants dévalisent les magasins et font leurs provisions de riz, afin de pouvoir être autonomes au moins une semaine. »

Cédric Linossier, chef de la mission d’urgence de Handicap International aux Philippines

Publié le : 4 décembre 2014
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Mangkhut : "Quand le typhon est arrivé, c’était la panique"
© HI
Urgence

Mangkhut : "Quand le typhon est arrivé, c’était la panique"

Le typhon Mangkhut, qui a frappé le Nord des Philippines, a fait perdre la vie à plus de soixante personnes, en a affecté près d’un million et a détruit de nombreuses cultures. Des experts urgentistes de Handicap International rencontrent des victimes afin d’identifier leurs besoins. Florabel, 37 ans, témoigne.

Typhon Mangkhut : "Nous avons perdu près de 50 % des récoltes"
© HI
Urgence

Typhon Mangkhut : "Nous avons perdu près de 50 % des récoltes"

Handicap International a dépêché plusieurs spécialistes de l'urgence dans le Nord des Philippines afin d'évaluer les besoins des victimes du typhon Mangkhut qui a frappé le pays le 15 septembre. Premiers témoignages de notre équipe arrivée sur place et d'une mère de famille touchée par cette catastrophe.

Typhon Mangkhut : des spécialistes de l’urgence de HI évaluent les besoins des victimes
© Randy Bandiola / HI
Urgence

Typhon Mangkhut : des spécialistes de l’urgence de HI évaluent les besoins des victimes

Plusieurs urgentistes de Handicap International sont arrivés dans le Nord des Philippines. Ils ont pour mission d'identifier les besoins des victimes du typhon Mangkhut, le plus violent de l’année, et de préparer une intervention d’urgence adaptée.