Accès direct au contenu
 
 

Gaza : les blessés ont besoin de soins de réadaptation d’urgence

Réadaptation Urgence
Palestine

Afin de prendre en charge les personnes blessées suite aux manifestations qui secouent Gaza depuis plusieurs mois, Handicap International a déployé dix équipes d’urgence afin d’apporter des soins de réadaptation et un soutien psychologique aux populations affectées.

Les équipes d'urgence de Handicap International se rendent à domicile et identifient les besoins des blessés à Gaza

Les équipes d'urgence de Handicap International se rendent à domicile et identifient les besoins des blessés à Gaza | © HI

Au moins 13 300 personnes* ont été blessées depuis le début des manifestations en mars dernier à la frontière entre Gaza et Israël. Les hôpitaux font face à un afflux massif de blessés, qui doivent quitter très rapidement les services de soins faute de place. 

Handicap International a déployé fin mai dix équipes d’urgence composées de kinésithérapeutes, d’ergothérapeutes, d’infirmiers, de psychologues, etc. Elles se rendent dans les familles auprès des personnes blessées et identifient les besoins essentiels des personnes affectées. En une semaine, Handicap International a identifié plus de 250 blessés qui vont bénéficier de soins de réadaptation, et plus de 70 personnes qui vont recevoir une aide à la mobilité (fauteuil roulant, béquilles, déambulateurs, etc.).

Portrait de Bruno Leclercq de Handicap International« Plus de 3 000 personnes ont été blessées par balles. Les patients que nous avons rencontrés à domicile souffrent de destruction massive du tibia, leurs tissus sont déchirés et l'os a été pulvérisé ; ceci est comparable à des blessures de guerre. Ce type de blessures implique un long processus de chirurgie, de kinésithérapie et de réadaptation de plusieurs mois, voire plusieurs années. Il est aussi essentiel de proposer un soutien psychologique, notamment aux personnes qui risquent d’être amputées. »

Bruno Leclercq, directeur de Handicap International pour la Palestine

Handicap International, qui intervient à Gaza depuis plus de vingt ans, doit venir en aide à 1 500 personnes blessées et conseiller plus de 7 000 proches de blessés sur la gestion des blessures, la réadaptation et le soutien psychologique. Objectif : que ces derniers connaissent les gestes essentiels à accomplir au quotidien.

* https://www.unrwa.org/newsroom/emergency-reports/gaza-situation-report-224


Handicap International à Gaza

L’association mobilise ses équipes d’urgence sur place – plus de 40 professionnels – pour venir en aide aux blessés qui sont rapidement déchargés des hôpitaux faute de capacités suffisantes. Ce réseau d’équipes de rééducation habituées aux situations d’urgences, qui disposent d’équipements pré-positionnés à Gaza, prendra en charge plus de 1 500 blessés durant les prochains mois. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, 3 664 personnes ont des blessures à balles réelles, 2 096 sont des enfants, et plus de 58 % sont touchés aux membres inférieurs.

Publié le : 5 juin 2018
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Handicap International primée deux fois par l’Union européenne pour ses projets innovants
© HI
Innovation Mines et autres armes Réadaptation

Handicap International primée deux fois par l’Union européenne pour ses projets innovants

L’Union européenne a distingué à deux reprises le 24 septembre Handicap International, par la remise du Prix Horizon du Conseil européen de l'Innovation pour "une aide humanitaire high-tech et durable". Ces récompenses consacrent la volonté de l’association de proposer des solutions concrètes, efficaces et innovantes afin d’améliorer la prise en charge des personnes vulnérables.

Recyclage : les prothèses aussi y ont droit !
© Lumahee / HI
Réadaptation

Recyclage : les prothèses aussi y ont droit !

Dans un atelier de Lyon, des orthopédistes bénévoles de Handicap International viennent en aide à de nombreuses personnes à travers le monde en reconditionnant de précieux composants prothétiques qui leur ont été donnés par des personnes amputées. La jeune Elinah à Madagascar est l'une de ces bénéficiaires.

Des familles n’ont plus les moyens d’acheter un ticket de bus pour se rendre au centre de santé
© HI
Mines et autres armes Réadaptation

Des familles n’ont plus les moyens d’acheter un ticket de bus pour se rendre au centre de santé

Kinésithérapeute pour Handicap International, Rana Abdel Al explique son travail auprès des personnes handicapées. Nombre d’entre elles, désormais réfugiées au Liban, ont été blessées pendant la guerre en Syrie.

*

(format: nom@fournisseur.com)

Je m'inscris