Go to main content
 
 

Gaza : HI a démarré ses actions d’aide aux blessés

Réadaptation Urgence
Palestine

Plus de 13 000 personnes ont été blessées depuis mars dernier, suite aux manifestations qui ont eu lieu à la frontière entre Gaza et Israël. Handicap International vient de déployer 10 équipes d’urgence afin d’apporter des soins de réadaptation et un soutien psychologique aux populations affectées de Gaza.

Garçon de 11 ans qui a perdu sa jambe lors de tirs pendant les manifestations dans la bande de Gaza le 12 mai 2018.

Garçon de 11 ans qui a perdu sa jambe lors de tirs pendant les manifestations dans la bande de Gaza le 12 mai 2018. | © Ali Jadallah / Anadolu Agency / AFP

Plus de 13 000 personnes1 ont été blessées depuis le début des manifestations en mars dernier à la frontière entre Gaza et Israël. Parmi eux, 11 % des blessés2 risquent de développer un handicap permanent. L’association a déployé 10 équipes composées d’ergothérapeutes, de kinésithérapeutes, d’infirmiers, d’un travailleur social et d’un psychologue. Plus de 40 professionnels de la réadaptation sont mobilisés. Ils proposent des soins de réadaptation auprès des populations affectées, à domicile, ainsi qu'un soutien psychologique.

Portrait de Bruno Leclercq de Handicap International« Plus de 5 000 personnes ont été victimes de gaz lacrymogènes et plus de 3 000 blessées par balles. Nombre d’entre elles ont été touchées aux jambes et ont des fractures du tibia, nécessitant plusieurs interventions chirurgicales et des soins de réadaptation sur le long terme. Ces soins sont essentiels et doivent être procurés immédiatement, afin d’éviter l’apparition de handicaps. Les soins psychologiques proposés aux patients par Handicap International sont fondamentaux. Les victimes ont vécu un traumatisme, certaines risquent de perdre une jambe, ou de se retrouver immobilisées pendant des mois. Ces accidents entraînent beaucoup de peine, et les personnes affectées doivent soudainement repenser intégralement leur vie quotidienne. C’est très dur. »

Bruno Leclercq, directeur de Handicap International pour la Palestine

Handicap International va venir en aide à 1 500 personnes blessées et conseiller plus de 7 000 proches de victimes sur la gestion des blessures, la réadaptation et le soutien psychologique. 

« Aujourd’hui à Gaza, on sent une morosité, une forme de désespoir. Cette situation ne fait que détériorer un contexte social et économique déjà très fragile. Parallèlement, les populations affectées font preuve d’une vrai résilience et de beaucoup de courage », ajoute Bruno Leclercq.


1 https://www.unrwa.org/newsroom/emergency-reports/gaza-situation-report-224 
2 Selon l’Organisation Mondiale de la Santé.

Publié le : 29 mai 2018
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Comment Handicap International agit auprès des réfugiés handicapés Réadaptation Secourir les déplacés/réfugiés

Comment Handicap International agit auprès des réfugiés handicapés

Aline Bouffandeau, spécialiste en réadaptation à Handicap International, explique en vidéo les actions de l'association dans les camps à l'occasion de la Journée mondiale des réfugiés, le 20 juin.

Le Conseil de sécurité des Nations Unies reconnaît les droits des personnes handicapées dans les conflits armés
© Martin Crep / HI
Droit Insertion Urgence

Le Conseil de sécurité des Nations Unies reconnaît les droits des personnes handicapées dans les conflits armés

Pour la première fois, le Conseil de sécurité des Nations Unies a adopté une résolution sur les personnes handicapées dans les conflits armés. Une avancée historique pour ces dernières, particulièrement exposées lors des crises et souvent négligées dans l'aide humanitaire.

Les Mozambicains entament la reconstruction grâce aux distributions de HI
© A. Emangard / HI
Urgence

Les Mozambicains entament la reconstruction grâce aux distributions de HI

Après plusieurs semaines de déblaiement des décombres, Handicap International aide les habitants de Beira à réparer et à reconstruire leurs maisons après le passage du cyclone Idai au Mozambique.