Go to main content

Gaza : fauteuils roulants et matériel pour les blessés

Déminer les terres Secourir les victimes
Palestine

Le bilan du conflit dans la bande de Gaza s'alourdit. Malgré la situation extrêmement difficile, Handicap International parvient à fournir des fauteuils roulants, des béquilles et des matelas anti escarres à l'hôpital Al Shifa, où sont traités la plupart des blessés.

© Till Mayer / Handicap International

Les attaques de l'armée israélienne sur la bande de gaza se poursuivent. 697 Palestiniens sont décédés, dont au moins 518 civils parmi lesquels 170 enfants et 86 femmes . Les hôpitaux peinent à faire face à l'afflux de blessés qui sont souvent soignés à même le sol, et avec des moyens très limités. L'équipe de Handicap International à Gaza, a pu transmettre hier des fauteuils roulants, des béquilles et des matelas anti escarres, à l'hôpital Al Shifa où sont traités la plupart des blessés.

Cette donation fait suit à une évaluation des besoins de l'hôpital réalisée par notre équipe, en coordination avec le Comité international de la croix rouge (CICR), le ministère de la Santé et l'Organisation mondiale de la Santé. « C'est un premier pas, mais les besoins des hôpitaux, à commencer par celui d'Al Shifa, dépassent très largement les capacités dont nous disposons actuellement pour les soutenir, explique Guillaume Zerr, chef de mission pour Handicap International en Palestine. Tant qu'il est impossible de circuler et de faire entrer le matériel nécessaire à l'intérieur de Gaza, nous ne pouvons pas apporter une réponse à la hauteur de la catastrophe humanitaire qui s'y déroule. »

Handicap International et ses partenaires sur place prévoient de mettre en place des équipes mobiles de soutien aux blessés et aux personnes handicapées victimes du conflit que les conditions de sécurité le permettront. « Tout le monde est mobilisé. Les besoins de la population sont immenses et grandissent chaque jour que se poursuit l'offensive de l'armée israélienne. La situation est extrêmement difficile pour nos équipes et nos partenaires qui sont pour l'instant acculés, bloqués en raison des bombardements ininterrompus sur l'ensemble de la bande de Gaza. »

Publié le : 25 juillet 2014
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations donateurs
04 78 69 67 00

Relations presse

Nathalie BLIN
04 26 68 75 39 / 06 98 65 63 94
nblin@handicap-international.fr

 

 

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Restes explosifs : les enfants handicapés doivent avoir accès à la prévention
© HI

Restes explosifs : les enfants handicapés doivent avoir accès à la prévention

Près de 10 000 engins non explosés – roquettes, têtes de missiles, bombes... – ont été laissés par les bombardements qui ont a frappé la Bande de Gaza à l’été 2014. Entre décembre 2016 et septembre 2017, Handicap International a formé 93 enseignants pour qu’ils mènent des sessions de sensibilisation aux risques liés à la présence de ces restes explosifs de guerre. 15 000 élèves ont pu être sensibilisés.

L’action contre les mines en 2018
© Elisa Fourt / HI

L’action contre les mines en 2018

Les évolutions du déminage tiennent beaucoup aux mutations récentes des contextes d’intervention. Thomas Hugonnier, responsable de l'action contre les mines au siège de Handicap International, explique les caractéristiques du déminage aujourd’hui.

Unir les forces pour favoriser le développement du Tchad
© B. Almeras / Handicap International

Unir les forces pour favoriser le développement du Tchad

Handicap International lance au Tchad un vaste programme de développement visant à déminer des terres contaminées, à mettre en place un système de protection sociale et à stimuler l’activité économique dans les régions du Nord (Borkou, Ennedi, Tibesti) et celle du Lac Tchad. En consortium avec trois autres ONG internationales, ce projet sur 4 ans représente le plus gros budget humanitaire – 23 millions d’euros –  jamais géré par l’association. Thomas Hugonnier, responsable de l’action contre les mines, nous en donne les clés.