Go to main content

Former les enseignants à accueillir des enfants handicapés dans les classes

Insertion
Madagascar

Francia Honoré, enseignante dans une école primaire à Madagascar, a pu bénéficier de deux formations données par Handicap International, pour favoriser l’accueil d’enfants handicapés dans des classes ordinaires (éducation inclusive). 

Francia Honoré devant l’école primaire publique dans laquelle elle enseigne. | ©Handicap International

 

Francia Honoré enseigne au sein d’une école publique d’Ambodimadiro (Madagascar) depuis 2010. Les formations qu’elle a reçues de Handicap international en 2014 et 2017, ont facilité son approche des élèves en difficultés mais également  de tous les autres. Elle s’efforce d’être à l’écoute des besoins de chacun d’entre eux.

«Lorsque je rédige un exercice au tableau, je prends en compte la capacité de tous les enfants à voir ce que j’écris, j’ai le réflexe d’écrire en gros caractères afin qu’autant les enfants sans difficulté de vision, que les enfants malvoyants, puissent voir ce que j’écris. Je fais de même pour les enfants malentendants, il y a des dispositions que je peux prendre afin qu’ils entendent tous, ce que je dis. »

Avant de recevoir cette formation, Francia Honoré appréhendait d’avoir dans sa classe des élèves handicapés. Elle avait peur de ne pas être à la hauteur pour leur fournir l’aide nécessaire. Elle n’a eu aucun problème pour mettre en application ce qu’elle a appris lors des formations. Certains enseignants trouvent l’approche de l’éducation inclusive difficile à mettre en œuvre, en particulier au début.

Aujourd’hui, Francia Honoré est à l’aise dans la mise en place de cette nouvelle pratique et aide ses collègues à l’appliquer : « J’aide particulièrement les nouveaux enseignants dans la mise en œuvre du cours d’éveil lors du premier mois, qui est primordial dans l’éducation inclusive. Ce cours est très important, car il rappelle aux élèves les bases acquises lors de l’année scolaire passée, et qui ont pu être oubliées pendant les vacances. Si l’enseignant rate ce cours, certains élèves peuvent être perdus et ne pas être au niveau durant l’année scolaire, avec une forte probabilité de redoubler. »

Publié le : 23 octobre 2017
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Les personnes handicapées restent parmi les plus exclues au monde
© Prasiit Sthapit / HI
Droit Insertion

Les personnes handicapées restent parmi les plus exclues au monde

Les personnes handicapées sont 1 milliard sur la planète, dont 80 % vivent dans la pauvreté, et 32 millions d’enfants handicapés sont privés d’école. Le 3 décembre, c’est leur Journée internationale : l’occasion de mettre en lumière la défense de leurs droits et de promouvoir leurs capacités dans un monde encore terriblement excluant.

"Notre plus grande dépense : les médicaments"
© O. Van de Broeck / HI
Insertion Réadaptation

"Notre plus grande dépense : les médicaments"

Au début de la guerre en Syrie, Hussein et sa famille ont quitté leur ville natale pour se réfugier en Jordanie. Depuis plusieurs années, il enchaîne les complications médicales. Grâce au partenariat de Handicap International avec un centre de réadaptation local, l'arthrose du genou dont il souffre est maintenant prise en charge par une équipe de kinésithérapeutes.

Crise syrienne : comprendre les difficultés des réfugiés handicapés
© O. Van de Broeck / HI
Insertion Réadaptation

Crise syrienne : comprendre les difficultés des réfugiés handicapés

HI a mené une enquête en 2018 pour comprendre la situation des personnes handicapées parmi les réfugiés syriens en Jordanie et au Liban, et les obstacles qu’elles rencontrent dans leur accès à l’aide humanitaire. Réfugiés en Jordanie, Zyad et sa famille ont fait partie des personnes interviewées.