Go to main content
 
 

Former les enseignants à accueillir des enfants handicapés dans les classes

Insertion
Madagascar

Francia Honoré, enseignante dans une école primaire à Madagascar, a pu bénéficier de deux formations données par Handicap International, pour favoriser l’accueil d’enfants handicapés dans des classes ordinaires (éducation inclusive). 

Francia Honoré devant l’école primaire publique dans laquelle elle enseigne. | ©Handicap International

 

Francia Honoré enseigne au sein d’une école publique d’Ambodimadiro (Madagascar) depuis 2010. Les formations qu’elle a reçues de Handicap international en 2014 et 2017, ont facilité son approche des élèves en difficultés mais également  de tous les autres. Elle s’efforce d’être à l’écoute des besoins de chacun d’entre eux.

«Lorsque je rédige un exercice au tableau, je prends en compte la capacité de tous les enfants à voir ce que j’écris, j’ai le réflexe d’écrire en gros caractères afin qu’autant les enfants sans difficulté de vision, que les enfants malvoyants, puissent voir ce que j’écris. Je fais de même pour les enfants malentendants, il y a des dispositions que je peux prendre afin qu’ils entendent tous, ce que je dis. »

Avant de recevoir cette formation, Francia Honoré appréhendait d’avoir dans sa classe des élèves handicapés. Elle avait peur de ne pas être à la hauteur pour leur fournir l’aide nécessaire. Elle n’a eu aucun problème pour mettre en application ce qu’elle a appris lors des formations. Certains enseignants trouvent l’approche de l’éducation inclusive difficile à mettre en œuvre, en particulier au début.

Aujourd’hui, Francia Honoré est à l’aise dans la mise en place de cette nouvelle pratique et aide ses collègues à l’appliquer : « J’aide particulièrement les nouveaux enseignants dans la mise en œuvre du cours d’éveil lors du premier mois, qui est primordial dans l’éducation inclusive. Ce cours est très important, car il rappelle aux élèves les bases acquises lors de l’année scolaire passée, et qui ont pu être oubliées pendant les vacances. Si l’enseignant rate ce cours, certains élèves peuvent être perdus et ne pas être au niveau durant l’année scolaire, avec une forte probabilité de redoubler. »

Publié le : 23 octobre 2017
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Le Conseil de sécurité des Nations Unies reconnaît les droits des personnes handicapées dans les conflits armés
© Martin Crep / HI
Droit Insertion Urgence

Le Conseil de sécurité des Nations Unies reconnaît les droits des personnes handicapées dans les conflits armés

Pour la première fois, le Conseil de sécurité des Nations Unies a adopté une résolution sur les personnes handicapées dans les conflits armés. Une avancée historique pour ces dernières, particulièrement exposées lors des crises et souvent négligées dans l'aide humanitaire.

"J’ai appris à accepter le handicap de ma fille"
© Oriane van den Broeck / HI
Insertion

"J’ai appris à accepter le handicap de ma fille"

Handicap International met en place un projet d’éducation inclusive à Gaza dans les Territoires palestiniens. Shahed, 14 ans, atteinte de paralysie cérébrale, bénéficie d’un soutien personnalisé. Sa famille est également accompagnée par l’association.

Sabir, 15 ans : "Aujourd’hui j’apprends vraiment"
© Oriane van den Broeck / HI
Insertion

Sabir, 15 ans : "Aujourd’hui j’apprends vraiment"

Atteint de paralysie cérébrale, Sabir se rend à Gaza dans une école spécialisée partenaire de Handicap International.