Go to main content

Faciliter le quotidien et prévoir le pire

Eduquer au danger des mines et des restes explosifs de guerre Secourir les déplacés et/ou les réfugiés
Irak

Ali, un Irakien de 65 ans, a fui les combats avec sa famille pour le Kurdistan irakien. Partiellement paralysé, il gagne en mobilité avec l’aide de Handicap International.

Au Kurdistan irakien, Handicap International aide les plus vulnérables qui ont fui les combats en Irak et en Syrie. Ali, 65 ans, partiellement paralysé a, entre autres, reçu une canne et une chaise de toilette.

© Sarah Pierre / Handicap International

En août 2014, Ali, 65 ans, et les 24 membres de sa famille abandonnent tout derrière eux pour fuir Sinjar et ses combats, et se réfugier au Kurdistan irakien. D’abord installée dans un immeuble en construction, la famille loue à présent une maison.

Aucun de mes petits-enfants ne va à l’école faute de place.

« Je préfère être dans la maison. Au moins, nous sommes mieux installés et un peu plus protégés du froid. Mes deux fils travaillent la journée dans la construction pour subvenir à nos besoins et payer le loyer. Mais lorsqu’il pleut ou qu’il neige, le travail s’arrête… Et aucun de mes 10 petits-enfants ne va à l’école faute de place », explique cet ancien négociant en bétail.

Depuis trois ans, Ali se déplace difficilement. Un accident vasculaire cérébral a partiellement paralysé sa jambe gauche. Identifié par les équipes de Handicap International, il a reçu une nouvelle canne et une chaise de toilette afin de faciliter ses gestes quotidiens. Des couvertures ont également été distribuées pour aider la famille à affronter les températures négatives de l’hiver.

Ali et les siens ont par ailleurs été sensibilisés aux risques liés aux mines et autres engins explosifs en prévision d’un futur retour à Sinjar. Avec 13 provinces contaminées, l’Irak est en effet l’un des pays les plus pollués au monde par ces armes de guerre.

Publié le : 23 janvier 2015
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Restes explosifs : la protection de la population passe par l’éducation aux risques
© Benoit Almeras / HI
Eduquer au danger des mines et des restes explosifs de guerre

Restes explosifs : la protection de la population passe par l’éducation aux risques

De nombreux restes explosifs de guerre, hérités de dizaines d'années de conflits armés, polluent encore la région du Lac Tchad. Handicap International protège la population de ces restes explosifs grâce au marquage des zones dangereuses et à des séances d’éducation aux risques.

Nos actions en 2017 Eduquer au danger des mines et des restes explosifs de guerre Secourir les déplacés et/ou les réfugiés Secourir les victimes

Nos actions en 2017

Mossoul, une contamination sans précédent par les restes explosifs de guerre
© E. Fourt / HI
Lutter contre les mines, les BASM et restes explosifs de guerre Secourir les victimes

Mossoul, une contamination sans précédent par les restes explosifs de guerre

Un an après la libération de Mossoul, HI publie un mini-rapport sur la pollution phénoménale de Mossoul par les restes explosifs de guerre, consécutive à plusieurs mois de combats. Particulièrement en cause : les bombardements massifs et quasi quotidiens pendant l’offensive militaire entre octobre 2016 et juillet 2017.