Go to main content
 
 

Face aux restes explosifs de guerre, une double priorité : éduquer aux dangers et sécuriser les sols

Déminer les terres Eduquer au danger des mines et des restes explosifs de guerre
Irak Syrie

Le conflit syrien apporte chaque jour son lot de morts et de blessés. Une terrible menace pèse sur les civils : les restes explosifs de guerre tels que les mines, les munitions, les obus… Les équipes de Handicap International s’attèlent à prévenir les accidents en sensibilisant les populations et à débarrasser les sols de ces engins de mort.

Distribution par Handicap International de dépliants de sensibilisation aux risques des restes explosifs de guerre auprès des populations qui rentrent à Kobane en Syrie.

© Handicap International

Depuis le début de son intervention d'urgence en 2012 dans le cadre de la crise syrienne, Handicap International a assisté directement ou indirectement plus de 366 000 personnes en Jordanie, au Liban, en Syrie et en Irak. Dans ces deux derniers, les équipes de Handicap International prennent en charge quotidiennement de nouvelles victimes de blessures par armes à feu ou explosions. Le nombre d’armes et d’engins y augmente chaque jour. Les restes explosifs resteront encore présents et dangereux longtemps après la fin du conflit. L’expérience de Handicap International dans la neutralisation des mines et des restes explosifs de guerre et l’assistance aux victimes a amené l’association à mettre en place des activités préventives en Syrie depuis octobre 2013, et en Irak depuis décembre 2014. 

L’association a également démarré en mai 2015 un programme de prévention des accidents et de dépollution des sols à Kobané, dans le Nord de la Syrie. Ainsi, à l’été 2015, une tonne d’engins non explosés avait été retirée des décombres et détruite par nos spécialistes présents sur place.

Des équipes d’éducation aux risques rencontrent les réfugiés et les déplacés dans les camps et les zones urbaines. Elles les informent des dangers liés à la présence de restes explosifs de guerre sur les routes, dans les maisons. Ces activités donnent aux familles, et particulièrement aux enfants, les moyens d’identifier les engins dangereux et de s’en tenir éloignés. En Syrie, près de 150 000 personnes ont déjà bénéficié de ces actions de sensibilisation. 

Plus de 226 000 personnes ont été sensibilisées par Handicap International aux dangers des restes explosifs de guerre dans le cadre de la crise syrienne.
Publié le : 2 novembre 2015
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Les bombardements en zones peuplées, un désastre pour les civils
© E. Fourt / HI
Déminer les terres Mines et autres armes

Les bombardements en zones peuplées, un désastre pour les civils

Le Conseil de sécurité des Nations Unies a discuté le 23 mai de la protection des civils dans les conflits armés. Une délégation de Handicap International était présente au siège de l'ONU pour convaincre les États de s'engager contre les bombardements en zones peuplées. À la tête de cette délégation, Alma Al Osta, responsable Plaidoyer armes, explique les actions de l'association.

Handicap International dénonce le bombardement des zones peuplées d’Idlib
© HI
Mines et autres armes Urgence

Handicap International dénonce le bombardement des zones peuplées d’Idlib

Alors que les combats se sont intensifiés dans le Nord-ouest de la Syrie, en particulier sur la ville d’Idlib et le Sud de la province, Handicap International s’inquiète du sort des milliers de civils qui sont directement exposés aux bombardements.

Axelle Red : « La situation des réfugiés syriens me touche énormément parce que cela pourrait nous arriver à tous »
© Laurie Dieffembacq-Belga / HI
Mines et autres armes Secourir les déplacés/réfugiés

Axelle Red : « La situation des réfugiés syriens me touche énormément parce que cela pourrait nous arriver à tous »

Femme de conviction et de cœur, engagée depuis plusieurs décennies dans des causes humanistes, Axelle Red est ambassadrice de Handicap International depuis 2017. Son répertoire, à découvrir ou redécouvrir, est un beau voyage dans les méandres de l’âme humaine et du monde, où elle arbore toujours la flamme de l’espoir. Entretien.