Go to main content

Enrico sur le chemin de l’école

Insertion
Madagascar

Erico a 8 ans et vit à Daraina (Madagascar). Atteint d’une déficience intellectuelle depuis sa naissance, il lui était difficile d’aller à l’école. Il passait l’essentiel de son temps à travailler avec sa grand-mère. Avec l’aide de Handicap International, il a pu faire sa première rentrée.

Erico et sa grand-mère | ©Handicap International

Erico a perdu ses parents lorsqu’il avait à peine un an. Sa grand-mère l’a recueilli. Elle raconte : « Erico a toujours eu des difficultés à apprendre et à mémoriser certaines choses. Je pense c’est peut-être parce qu’il a perdu ses parents très tôt. » 

Avant d’aller à l’école, il aidait sa grand-mère dans son épicerie : « Tous les jours, je faisais la cuisine, je sortais les marchandises, j’allais chercher de l’eau, je faisais sortir les poulets, je lavais les marmites et je nettoyais la maison ».

Grâce au programme d’éducation inclusive de Handicap International et aux cours de remise à niveau destinés à aider les enfants déscolarisés ou non scolarisés, Erico a pu aller pour la première fois à l’école pour la rentrée 2016-2017. Il est très fier d’y être, car il aime apprendre à écrire, et il rêve même de devenir chauffeur.  

Sa grand-mère a de même constaté un changement dans son comportement.  « Depuis qu’il va à l’école, j’ai pu constater que sa capacité de mémoire s’est améliorée. En effet, c’est un enfant qui a tendance à ne pas fixer les choses, il oublie facilement. Avant, je n’osais pas lui faire rendre la monnaie aux clients, mais ces derniers temps, il en est capable pour les petites sommes. »

Publié le : 23 octobre 2017
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Les personnes handicapées restent parmi les plus exclues au monde
© Prasiit Sthapit / HI
Droit Insertion

Les personnes handicapées restent parmi les plus exclues au monde

Les personnes handicapées sont 1 milliard sur la planète, dont 80 % vivent dans la pauvreté, et 32 millions d’enfants handicapés sont privés d’école. Le 3 décembre, c’est leur Journée internationale : l’occasion de mettre en lumière la défense de leurs droits et de promouvoir leurs capacités dans un monde encore terriblement excluant.

"Notre plus grande dépense : les médicaments"
© O. Van de Broeck / HI
Insertion Réadaptation

"Notre plus grande dépense : les médicaments"

Au début de la guerre en Syrie, Hussein et sa famille ont quitté leur ville natale pour se réfugier en Jordanie. Depuis plusieurs années, il enchaîne les complications médicales. Grâce au partenariat de Handicap International avec un centre de réadaptation local, l'arthrose du genou dont il souffre est maintenant prise en charge par une équipe de kinésithérapeutes.

Crise syrienne : comprendre les difficultés des réfugiés handicapés
© O. Van de Broeck / HI
Insertion Réadaptation

Crise syrienne : comprendre les difficultés des réfugiés handicapés

HI a mené une enquête en 2018 pour comprendre la situation des personnes handicapées parmi les réfugiés syriens en Jordanie et au Liban, et les obstacles qu’elles rencontrent dans leur accès à l’aide humanitaire. Réfugiés en Jordanie, Zyad et sa famille ont fait partie des personnes interviewées.