Accès direct au contenu
 
 

En Libye, la vie des civils en danger

Mines et autres armes
Libye

Le 4 avril 2019, les forces de l'Armée nationale libyenne ont lancé une offensive contre celles soutenant le gouvernement de l'Accord national pour prendre le contrôle de Tripoli.

« Handicap International exprime sa vive inquiétude concernant les combats en périphérie de la capitale, Tripoli, qui mettent en danger de nombreux civils à mesure qu’ils s'étendent aux quartiers d’habitation. L’impact humanitaire des affrontements pourrait être dévastateur pour eux. La dégradation de la situation sécuritaire a engendré l’arrêt quasi-total des activités de Handicap International.

L’association condamne toute utilisation d’armes explosives à large rayon d’impact, comme les tirs de mortier ou d’artillerie, en zones peuplées. Les parties au conflit doivent tout faire pour protéger les civils et, notamment, ne pas mener d’attaques avec des armes qui les touchent de façon indiscriminée. »

Selon les Nations Unies, 4 500 personnes ont déjà fui les combats ; de nombreuses familles restent bloquées par les affrontements. 47 personnes ont été tuées (dont 5 civils) et 181 blessées.

Handicap International mène depuis 2016 la campagne internationale "Stop Bombing Civilians" (stop aux bombardements des civils) pour obliger les États à agir contre l’utilisation des armes explosives en zones peuplées. 90 % des victimes de cette pratique sont des civils.

Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Syrie : neuf ans de violences, le chaos humanitaire
© Bahia Z. / HI
Mines et autres armes Secourir les déplacés/réfugiés Urgence

Syrie : neuf ans de violences, le chaos humanitaire

Alors que près d'un million de personnes – principalement des femmes et des enfants – ont fui les combats et les bombardements à Idlib en Syrie, Handicap International appelle les États à s'engager pleinement dans le processus diplomatique international visant à mieux protéger les civils contre l'utilisation des armes explosives en zones peuplées. La situation actuelle constitue l’une des pires crises humanitaires depuis le début du conflit en 2011.

Une victime de mine lance un appel international pour faire reculer l’administration Trump
© Basile Barbey / HI
Mines et autres armes

Une victime de mine lance un appel international pour faire reculer l’administration Trump

Victime d’une mine, Gniep Smoeun est l’une des premières personnes appareillées par Handicap International au début des années 80. Face au Palais des Nations à Genève le 13 février, elle a porté la voix des victimes face à la décision de l’administration Trump de réintroduire les mines antipersonnel dans l’arsenal américain, et demande aux États d’user de toute leur influence pour que les États-Unis reviennent sur cette décision révoltante.

Civils bombardés : la déclaration politique devra être ambitieuse
© ISNA Agency / HI
Mines et autres armes Protéger les populations vulnérables

Civils bombardés : la déclaration politique devra être ambitieuse

Plus de 70 États se sont réunis le 10 février à Genève lors du deuxième cycle de négociations, destiné à aboutir le 26 mai prochain à Dublin à la Déclaration politique contre l’usage des armes explosives en zones urbaines.