Accès direct au contenu
 
 

En Haïti, un dessin animé pour améliorer la sécurité routière

Prévention
Haïti

De nombreux Haïtiens sont victimes d’accidents de la route qui tuent ou génèrent des invalidités permanentes. Handicap International mène des séances pédagogiques dans les écoles primaires de Port-au-Prince afin de sensibiliser les élèves à la sécurité routière. Alex, personnage fictif de 10 ans, s’adresse directement aux enfants notamment à travers un petit dessin animé qui donne les bons comportements à adopter pour plus de sécurité sur la route.

Capture d'écran de la vidéo de Handicap International en Haïti pour sensibiliser à la sécurité routière

© HI

« Nan prive toujou pase senti sekirite a » (en voiture, il faut toujours attacher sa ceinture de sécurité) explique Alex, le personnage fictif d’une vidéo de sensibilisation réalisée par Handicap International et ses partenaires. Ce garçon de 10 ans explique aux élèves quelques règles essentielles : se faire accompagner par un adulte quand on traverse la route, porter son casque, marcher sur le trottoir, etc. Les équipes de Handicap International ont récemment sensibilisé près de 1 800 élèves dans 15 écoles à Port-au-Prince.

« Les enfants intègrent rapidement les messages, ils s’identifient au personnage d’Alex. En Haïti, les accidents de la route sont très nombreux : il n’y a pas de limite de taux d’alcoolémie au volant, ni de contrôle de vitesse. Il manque des panneaux de signalisation et les conducteurs de moto ne portent pas suffisamment leur casque. Réduire les accidents de la route est l’une de nos priorités. »

Fernand Charles, chef de projet sécurité routière en Haïti

En vidéo, les enfants accueillent Alex, la mascotte qu'ils ont vite adoptée :

En plus de ces activités pédagogiques, Handicap International a mené également une enquête auprès de 3 500 conducteurs de moto afin de vérifier l’usage qu’ils font du casque et renforcer son utilisation. L’association a aussi lancé une pétition en ligne afin d’interpeller les autorités sur les accidents de la route en Haïti. Enfin, Handicap International vise à ce que le gouvernement décline sa stratégie relative à la sécurité routière en un plan d’action national.

Intégrer des dispositifs de sécurité

Afin de réduire les accidents de la route, Handicap International a lancé en collaboration avec des associations haïtiennes une pétition interpellant les autorités nationales* sur les risques liés à l’insécurité routière. Handicap International les incitait à intégrer des dispositifs de sécurité routière notamment lors de l’aménagement du territoire et de la planification des villes et des transports, permettant de limiter la vitesse.

* Ministère des Travaux publics, Transports et Communications (MTPTC) et Direction de la Circulation et de la Police Routière (DCPR/MJSP).

Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Covid-19 : rester aux côtés des plus fragiles en période de pandémie
© Johanna de Tessières / HI
Insertion Prévention Réadaptation Santé Urgence

Covid-19 : rester aux côtés des plus fragiles en période de pandémie

Alors que la pandémie de coronavirus s’étend aux pays déjà affectés par la pauvreté, les conflits ou les catastrophes naturelles, Handicap International adapte son dispositif. Il nous paraît plus que jamais essentiel de poursuivre notre action, grâce à votre générosité, pour éviter une catastrophe humanitaire de très grande ampleur.

« J’ai entendu les pleurs de Moïse sous les décombres… »
© Davide Preti / HI
Réadaptation

« J’ai entendu les pleurs de Moïse sous les décombres… »

Moïse n'avait que 4 ans lorsqu’il a perdu sa jambe gauche suite au séisme qui a dévasté Haïti le 12 janvier 2010.

10 ans après le séisme, des soins de réadaptation de meilleure qualité et des infrastructures améliorées
© Davide Preti / HI
Réadaptation

10 ans après le séisme, des soins de réadaptation de meilleure qualité et des infrastructures améliorées

Haïti n’a pas été épargné au cours de ces dix dernières années. À un tremblement de terre dévastateur le 12 janvier 2010 suivi d’un terrible ouragan en 2016, s’ajoute une grande instabilité politique qui paralyse le pays encore aujourd’hui. En 2010, Handicap International avait déployé dans le pays l’une des plus grandes missions d’aide humanitaire de son histoire. L'association continue d'apporter une contribution majeure au renforcement du réseau de réadaptation physique.