Go to main content

Des espaces d’accueil sûrs pour les enfants victimes du typhon Haiyan

Secourir les victimes
Philippines

4 millions d’enfants ont été affectés par les conséquences du typhon Haiyan aux Philippines en novembre 2013. Afin de renforcer leur protection, 200 centres les accueillent dans les régions de Leyte et Panay. Handicap International y favorise l’inclusion des plus vulnérables.

Dans les mois qui suivent le typhon Haiyan, les risques de violence morale et physique envers les enfants augmentent. Dans les provinces de Panay et de Leyte, dès le début de l’urgence, plus de 200 centres d’accueil Child Friendly Space sont ouverts. Dans une cinquantaine de ces espaces, Handicap International favorise l’intégration des enfants handicapés et vulnérables.

© Till Mayer / Handicap International

Absentéisme scolaire, travail des enfants, violences domestiques, abus sexuels : dans les mois qui ont suivi le passage du typhon Haiyan, les risques de violence morale et physique envers les enfants n’ont fait que se renforcer. Dans les provinces de Panay et Leyte, dès le début de l’action d’urgence, 200 centres d’accueil « Child Friendly Space » (espace accueillant pour enfants) ont été ouverts, avec le soutien de l’Unicef et la collaboration de quatre organisations, dont Handicap International.

Dans une cinquantaine de ces espaces d’accueil, l’association favorise l’intégration des enfants les plus vulnérables et handicapés. Ann Mayuga, chargée de mission Inclusion pour Handicap International à Tacloban, explique la démarche de ce projet mené de juillet à décembre 2014 : « Les animateurs ne savent pas toujours comment approcher les enfants handicapés, comment les stimuler, ni comment les mêler aux autres enfants. Handicap International leur propose donc des formations, comprenant des techniques d’accompagnement spécifiques et des conseils relatifs à l’accessibilité des centres Child Friendly Space. L’association renforce également les compétences des organisations humanitaires locales, des unités gouvernementales et des acteurs liés à la protection de l’enfant, afin qu’ils développent une approche plus inclusive dans la mise en place de leurs projets et dans leurs processus éducatifs ».

Dans le village d’Alang Alang, dans la province de Leyte, Myra, 30 ans, témoigne : « Mes deux derniers, Winston, 4 ans, et Nino Ian, 3 ans, sont tous les deux handicapés depuis leur naissance. Ils ne peuvent pas marcher. Ils accaparent tout mon temps. Depuis juillet, ils viennent tous les jours dans ce centre d’accueil. Ils jouent, rencontrent d’autres enfants et s’éveillent. C’est un grand soulagement pour nous tous ».

Publié le : 28 octobre 2014
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Relations presse :
Nathalie BLIN

Tél. : 04 26 68 75 39
Mob. : 06 98 65 63 94
n.blin@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Tempête Tembin : nos équipes prêtes à venir en aide aux plus vulnérables
© Till Mayer / HI

Tempête Tembin : nos équipes prêtes à venir en aide aux plus vulnérables

Après le passage de la tempête tropicale Tembin aux Philippines, qui a touché plus de 550 000 personnes entre les 22 et 24 décembre derniers, les équipes de Handicap International se tiennent prêtes à venir en aide aux plus vulnérables.

Aux Philippines, l'aggravation du conflit fait des milliers de déplacés
© Handicap International

Aux Philippines, l'aggravation du conflit fait des milliers de déplacés

Le 23 mai 2017, un conflit armé éclatait dans la ville de Marawi, sur l'île de Mindanao dans le Sud des Philippines. Au moins 360 000 personnes ont dû quitter leur foyer. Bon nombre d'entre elles vivent aujourd'hui dans des conditions précaires.

Handicap International aide les Philippins victimes du typhon Nock-Ten
© J. Chua / Handicap International

Handicap International aide les Philippins victimes du typhon Nock-Ten

Suite au passage du typhon Nock-Ten aux Philippines, qui a affecté plus de 1,5 million de personnes pendant les fêtes de Noël, Handicap International aide les populations affectées à retrouver un logement et à avoir accès à l’eau potable.