Go to main content

"Déployer les kits d’urgence en quelques jours seulement"

Secourir les victimes
Népal

Le séisme qui vient de frapper les Népalais est d’une rare ampleur. Les équipes de Handicap International vont décupler leurs actions grâce à l’arrivée des kits d’urgence contenant notamment du matériel de première nécessité en provenance des stocks d’urgence de l’association.

Norredine Zenati supervise le chargement des kits d'urgence envoyés au Népal suite au séisme.

© Brice Blondel / Handicap International

Afin d’améliorer les temps d’intervention auprès des sinistrés lors d’une urgence humanitaire, Handicap International a positionné sur deux sites, en France et à Dubaï, des kits d’urgence prêts à être acheminés sur les zones des crises humanitaires. 

"Nous avons constitué ces stocks afin de faciliter la gestion et la distribution de l’aide humanitaire, grâce à la livraison rapide de matériels de première nécessité en cas d’urgence majeure, comme c’est le cas au Népal aujourd’hui. L’objectif est de déployer les kits d’urgence en quelques jours seulement"  explique Norredine Zenati, référent logistique Urgence à Handicap International.


Au Népal, il s’agit dans un premier temps de monter des points relais « handicap et vulnérabilité » dans les zones les plus affectées par la catastrophe, mais aussi de couvrir les besoins de base de familles qui manquent de tout. Il faut également être en mesure de prodiguer des soins de réadaptation et d’appareiller de nombreux blessés. Ces kits sont donc attendus avec une grande impatience sur le terrain où les équipes de l’association se mobilisent pour aider les victimes. 

"Avec un kit logistique, par exemple, un point relais handicap et vulnérabilité, destiné à l’accueil des personnes les plus vulnérables, peut être monté très rapidement. Les kits de base contiennent des tentes, des couvertures et du matériel de première nécessité pour couvrir les soins les plus élémentaires. Ces kits sont déjà constitués, avec plusieurs conditionnements adaptés à la taille des familles, et modulables en fonction des besoins identifiés sur le lieu de la catastrophe. Les kits d’aides techniques à la mobilité contiennent quant à eux des cannes ou des déambulateurs…", ajoute Norredine. 


Handicap International a affrété le 8 mai 2015 un avion-cargo pour acheminer 33 tonnes de kits humanitaires. Ces kits sont composés de bâches, d'ustensiles de cuisine, de kits d'hygiène, de kits "grand froid" et de tentes auxquels s'ajoutent du matériel de réadaptation et des aides à la marche comme des béquilles, déambulateurs, fauteuils roulants.

 

Publié le : 19 mai 2015
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Relations presse :
Nathalie BLIN

Tél. : 04 26 68 75 39
Mob. : 06 98 65 63 94
n.blin@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Reema, magnifique danseuse, veut retrouver sa famille
© Bas Bogaerts / HI

Reema, magnifique danseuse, veut retrouver sa famille

Reema a été abandonnée quand elle avait 6 ans. Atteinte d’une malformation congénitale, elle n’a pas pu marcher pendant des années. Avec le soutien de Handicap International, elle a reçu une prothèse et a bénéficié de séances de réadaptation. Aujourd’hui âgée de 14 ans, Reema va à l’école et s’entraîne chaque matin pour devenir danseuse. Une incroyable transformation.

Rien ne peut séparer Nirmala et Khendo !
© Elise Cartuyvels / HI

Rien ne peut séparer Nirmala et Khendo !

Le 25 avril 2015, un violent séisme secouait le Népal. À des centaines de kilomètres l’une de l’autre, Nirmala et Khendo étaient ensevelies sous les décombres. Amputées d’une jambe, elles se rencontrent à l’hôpital, suivent de nombreuses séances de réadaptation avec les kinésithérapeutes de HI et réapprennent à marcher. Trois ans plus tard, elles sont devenues inséparables, vont à l’école ensemble et rêvent de danser.

« Je suis heureux d’avoir aidé ces enfants, ces adultes, ces victimes »
© Elise Cartuyvels / HI

« Je suis heureux d’avoir aidé ces enfants, ces adultes, ces victimes »

Sudan Rimal, 29 ans, est kinésithérapeute pour Handicap International au Népal. Après le séisme qui a frappé le pays le 25 avril 2015, il a aidé des centaines de victimes en menant des séances de réadaptation et en leur apprenant à remarcher. Témoignage d’un professionnel qui a beaucoup appris de cette catastrophe.