Go to main content
 
 

Déclic : en France aussi, les personnes handicapées ont des besoins

Droit Insertion Santé
France

Parallèlement à son action dans une soixantaine de pays en développement auprès des plus vulnérables, Handicap International mène des activités en France. Notamment Déclic : un projet multi-supports qui met en relation professionnels de la santé et familles touchées par le handicap, et apporte informations et solutions pratiques pour améliorer le quotidien des personnes handicapées. Explications de Sylvie Boutaudou, rédactrice en chef de Déclic, à l’occasion de la Semaine nationale des personnes handicapées physiques (13-19 mars 2017).

Enfants qui sourient

Depuis plus de 23 ans, Déclic anime en France une communauté de familles et de professionnels pour faciliter la vie avec le handicap. | © Getty Images / iStockphoto

Le magazine Déclic est né en 1993. Quelle était l’idée au départ ?

Portrait de Sylvie Boutaudou, rédactrice en chef de Déclic, un magazine publié par Handicap International © D.R.Sylvie Boutaudou, rédactrice en chef de Déclic : Il s’agissait de répondre à un besoin des personnes vulnérables en France, en vérifiant qu’il n’était pas satisfait par d’autres : une démarche très classique pour Handicap International ! Il est apparu que les personnes touchées par le handicap avaient un bon niveau de prise en charge médicale et éducative (même s’il y a toujours des progrès à faire) mais que l’information sur ces sujets était peu professionnelle et qu’elle manquait d’indépendance. Déclic s’est donné pour but de combler ce manque. Et très vite, le magazine s’est concentré sur les parents d’enfants handicapés, les plus assoiffés d’information pour donner à leur enfant toutes les chances possibles.

Aujourd’hui ce n’est plus seulement un magazine imprimé…

Couverture d'un numéro de Déclic, le magazine de la famille et du handicap publié par Handicap InternationalSylvie Boutaudou : L’objectif était dès le départ d’apporter une information fiable, professionnelle, accessible. Alors bien entendu, toutes les voies pour produire et diffuser cette information ont été explorées. Le magazine n’est pas resté longtemps le seul support de Déclic. Un site web a été créé, accompagné d’une lettre d’information, des collections d’ouvrages ont été publiées. Et nous avons investi les réseaux sociaux en 2009. L’autre développement, au-delà de l’information, a été de créer des liens concrets avec les lecteurs, par exemple avec des "canapés" de parents où ils viennent débattre dans les locaux de la rédaction. Nous avons encouragé les échanges, créé une communauté de familles qui s’entraident, et qui dépasse largement le strict lectorat du magazine. Une des plus belles réalisations dans ce domaine est la communauté Fab Life* qui s’est constituée autour d’inventions astucieuses, DIY ("Do It Yourself" : faites-le vous-même), pour faciliter la vie avec un handicap.

Dans un pays où les services et structures pour personnes handicapées ne manquent pas, quelle est la valeur ajoutée de Déclic dans ce secteur en France ?

Sylvie Boutaudou : L’indépendance vis-à-vis des pouvoirs publics comme des institutions et des associations, ce qui assure un recul et une objectivité au service exclusif des personnes vulnérables. Un coup d’avance pour explorer toutes les ressources du "monde du handicap" et du monde en général, notamment du côté des services et du numérique. Un pari sur les communautés, l’intelligence collective et le partage pour que les personnes handicapées et leur entourage gagnent encore plus la liberté de choisir leur vie.

Déclic va-t-il évoluer dans les années à venir ?

Sylvie Boutaudou : Oui, pour aller plus loin au service de notre public : l’informer, le faire participer, l’aider à le constituer en communautés actives capables de faire évoluer le monde vers une attention sans faille aux plus vulnérables d’entre nous !


Déclic en bref

Publié par Handicap International, Déclic c’est de l’information, des échanges et des services qui s’adressent en France, depuis plus de 23 ans, à tous les parents d’enfants différents, malades ou en situation de handicap, mais aussi à tous les professionnels qui les accompagnent.

* Fab Life : imaginer et créer pour s’entraider
Le concours Fab Life (anciennement Concours des Papas Bricoleurs, Mamans Astucieuses & Cie) réunit sur son site www.concoursfablife.org de nombreuses personnes aux profils différents mais aux envies communes : partager en réseau les astuces et idées d’inventions qui amélioreront le quotidien de leurs proches en situation de handicap. Plus numérique, plus pratique, la version digitale du concours a séduit de nombreux participants. À l’image du concept indien "d’innovation frugale", il répond à un besoin de façon innovante, de la manière la plus simple et efficace possible en utilisant un minimum de moyens. Voir les inventions primées en 2016
Publié le : 13 mars 2017
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Les personnes handicapées sont toujours exclues
© Kate Holt / HI
Droit Insertion

Les personnes handicapées sont toujours exclues

Alors qu’on célèbre le 3 décembre la Journée internationale des personnes handicapées, Handicap International appelle les gouvernements et les acteurs de l’aide au développement et de l'action humanitaire à tout mettre en œuvre pour inclure les personnes handicapées et lever les discriminations dont elles sont victimes.

OdinO au Grand Rex : voyage au bout de l'orchestre
© Mathias Pfauwadel / OdinO
Solidarité

OdinO au Grand Rex : voyage au bout de l'orchestre

Créé et dirigé par le chef d’orchestre et ambassadeur de Handicap International Sylvain Odinovski, l’orchestre symphonique OdinO revient pour un tout nouveau spectacle "Voyage au bout de l’orchestre", le 24 janvier 2020 au Grand Rex à Paris. Un euro par place vendue est reversé à l'association.

Index de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes Solidarité

Index de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes

Depuis cette année, les employeurs d'au moins 50 salariés doivent calculer et publier leur "index de l'égalité femmes-hommes". Sur le périmètre de ses salariés en France, Handicap International (HI) obtient pour l’année 2018 le score de 98 points sur 100.