Go to main content

Crise syrienne : six ans de conflit, 900 000 personnes aidées par Handicap International

Urgence
Jordanie Liban Syrie

Ce 15 mars marque le triste anniversaire des six ans de la crise syrienne. Depuis 2011, plus de 300 000 Syriens ont trouvé la mort et plus d’un million ont été blessés. Près de 5 millions de personnes ont dû fuir le pays et 6,5 millions d’autres ont été déplacées en son sein. 13,5 millions de personnes ont actuellement besoin d’assistance humanitaire en Syrie. Dès le début de la crise, Handicap International est intervenue dans la région afin d’apporter son assistance aux Syriens et elle mène également des activités dans le pays depuis quatre ans. Plus 900 000 personnes ont bénéficié d’actions entreprises par l'association depuis le lancement de ses opérations dans la région.

© A. Toucour / Handicap International

Depuis janvier 2013, Handicap International travaille avec de nombreux partenaires sur le territoire syrien pour venir en aide à la population affectée par le conflit. L’une des activités principales de l’association est la mise en place de services de réadaptation adaptés. Plusieurs dizaines de milliers de Syriens ont déjà bénéficié de sessions de kinésithérapie, d’appareillage en prothèses et orthèses, ou de donations d’aides à la mobilité (fauteuils roulants, déambulateurs, etc.), principaux services mis en place par Handicap International depuis le début de son intervention dans le pays.

Depuis 2012, Handicap International a apporté son assistance à plus de 900 000 personnes vulnérables dans les pays de la région impactés par le conflit syrien : en Syrie même, en Irak, en Jordanie et au Liban.

L’association a également développé des activités de soutien psychologique dans le cadre de son aide à la population syrienne :

« Les personnes qui sont encore en Syrie ont vécu plus de cinq ans de guerre, une expérience hautement traumatisante. Il est nécessaire qu’elles puissent en parler si elles en ressentent le besoin, et que l’on ne les laisse pas seules face à leur détresse. Leur bien-être psychologique est aussi important que leur santé physique dans un tel contexte. »

Mélanie Broquet, responsable du suivi et de la coordination des programmes en Syrie

Protéger la population des restes de guerre

Si l’association s’emploie à soigner les blessures visibles et invisibles des Syriens, elle fait également en sorte de les prévenir à travers des sessions d’éducation aux risques des mines et autres armes explosives. Le but de cette activité est de sensibiliser la population aux dangers et effets des armes conventionnelles, largement utilisées sur le territoire depuis le début du conflit en Syrie. En connaissant les dangers auxquelles elle est exposée, la population syrienne est davantage en mesure de s’en protéger. Plus de 300 000 Syriens ont bénéficié de ce genre de sessions depuis le début de l’intervention de Handicap International dans le pays.

> Voir également le dossier spécial "Stop Bombing Civilians!"

Afin d’étendre leur assistance à la population, Handicap International et ses partenaires locaux ont également mis en place des distributions ponctuelles de nourriture et d’objets de première nécéssité (tels que des couvertures, des matelas, des ustensiles de cuisine, etc.) pour les personnes les plus affectées par le conflit. De plus, et pour s’assurer que personne n'est oublié dans le cadre de cette réponse d’urgence, l’association mène des activités d’inclusion à travers la formation et le soutien d’autres acteurs. Objectif : que les personnes handicapées, âgées, ou encore très pauvres ne soient pas exclues de l’aide humanitaire.

Dans le cadre de son intervention auprès de la population syrienne, Handicap International a également développé des activités similaires en Jordanie et au Liban, auprès des réfugiés.

> Lire également l'article "Un million de signatures pour dire STOP aux bombardements de civils"

Publié le : 15 mars 2017
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations donateurs
04 78 69 67 00

Relations presse

Nathalie BLIN
04 26 68 75 39 / 06 98 65 63 94
nblin@handicap-international.fr

 

 

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

En vidéo, notre expatrié parle de nos actions au Yémen
© Elisa Fourt / HI

En vidéo, notre expatrié parle de nos actions au Yémen

En vidéo, François Olive-Keravec, directeur du programme Yémen de Handicap International, fait le point sur la situation et les besoins urgents de la population yéménite, dans ce pays qui connaît l’une des plus graves crises humanitaires de la planète. Malgré des conditions de travail compliquées, Handicap International apporte son aide à un maximum de personnes.

Augmentation effrayante du nombre de victimes d’armes explosives
© Martin Crep / HI

Augmentation effrayante du nombre de victimes d’armes explosives

À l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre les mines le 4 avril, Handicap International s’alarme de l’augmentation effrayante du nombre de victimes des armes explosives : 32 008 civils ont été tués ou blessés par ces armes en 2016, et le bilan s’annonce encore plus lourd pour 2017.

Molham, 12 ans : "Je veux qu’on arrête de tuer les enfants syriens"
© Philippe de Poulpiquet / HI

Molham, 12 ans : "Je veux qu’on arrête de tuer les enfants syriens"

Molham avait à peine 9 ans lorsqu’il a été blessé par une balle perdue à Homs, en Syrie. Sa famille a fui les combats et s’est réfugiée en Jordanie. Handicap International fournit des séances de réadaptation au jeune garçon qui bénéficie également d’un soutien psychologique.