Go to main content

Crise syrienne : 750 000 bénéficiaires de l’action de Handicap International

Secourir les victimes
Irak Jordanie Liban Syrie

Plus de cinq ans après le début du conflit en Syrie, Handicap International y mobilise toujours ses équipes ainsi que dans les pays voisins, où se sont réfugiés des millions de Syriens victimes d’une véritable tragédie humanitaire. Point sur les actions de l’association.

Bilal, 4 ans, souffre d'infirmité motrice cérébrale. Soutenu par Handicap International, il vit avec sa famille en Jordanie après avoir fui les combats en Syrie.

Bilal, 4 ans, souffre d'infirmité motrice cérébrale. Soutenu par Handicap International, il vit avec sa famille en Jordanie après avoir fui les combats en Syrie. | © B. Almeras / Handicap International

Publié le : 14 avril 2016
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

« Ma passion : travailler avec les enfants »
© Oriane van den Broeck / HI
Réadaptation Santé

« Ma passion : travailler avec les enfants »

Sina est ergothérapeute dans le centre de rééducation de l’hôpital Princesse Basma en Jordanie. Depuis que Handicap International y a créé un département pédiatrique spécialisé dans les troubles neurologiques, elle s’occupe d’enfants souffrant de paralysie cérébrale.

Esra, kinésithérapeute : "Un changement positif pour l'enfant et sa famille"
© Oriane van den Broeck / HI
Réadaptation

Esra, kinésithérapeute : "Un changement positif pour l'enfant et sa famille"

Esra est kinésithérapeute au centre de rééducation de l’hôpital de la Princesse Basma, à Irbid en Jordanie. En collaboration avec Handicap International, un département pédiatrique spécialisé dans la prise en charge des maladies neurologiques a été créé.

"Avant mes enfants, je ne pensais pas à mon amputation"
© O. Van de Broeck / HI
Insertion Mines et autres armes Réadaptation

"Avant mes enfants, je ne pensais pas à mon amputation"

Un jour en Syrie, Ibrahim a entendu des échanges de tirs près du lieu où il se trouvait. Il a fui du côté opposé. C’est là que les bombes sont tombées. Blessé par un éclat d’obus à la jambe, Ibrahim a été transféré en Jordanie où il s’est fait amputer. Handicap International l’a ensuite appareillé d’une nouvelle prothèse.