Accès direct au contenu
 
 

Covid-19 : sur le terrain, nos kinés en première ligne

Réadaptation Santé Urgence
International

Face à la pandémie de Covid-19, Handicap International mobilise ses équipes et adapte ses actions pour protéger les plus fragiles. Les kinésithérapeutes de l'association sensibilisent notamment les populations locales aux gestes d’hygiène à respecter. Témoignage de Pauline Falipou, experte en réadaptation d’urgence à HI.

Pauline Falipou, experte en réadaptation d'urgence à Handicap International (photo d'archive)

Pauline Falipou (photo d'archive) | © B. Blondel / HI

« Face à la pandémie du coronavirus, nous sommes très inquiets, en particulier pour les personnes les plus vulnérables dans nos pays d’intervention (Afrique, Amérique du Sud et Centrale, Asie). Nous adaptons nos activités afin de poursuivre notamment les séances de réadaptation, là où le contexte sanitaire le permet.

Nous allons nous assurer que les kinésithérapeutes peuvent continuer à mener des séances de réadaptation auprès des personnes qui en ont besoin, dans les pays où la situation n’est pas encore trop problématique. Nous allons aussi permettre aux kinésithérapeutes de devenir des vecteurs de messages clés concernant les mesures de santé et d’hygiène à respecter, comme en France et de nombreux pays : se laver les mains, se tenir à distance l’un de l’autre, etc.

Sur le terrain, nos kinés en première ligne

Les kinésithérapeutes sont en première ligne, car directement en lien avec les personnes les plus vulnérables. Ils sont donc les mieux placés pour promouvoir ces messages. De plus, nous sommes en train de mettre en place un programme de séances de réadaptation filmées, que les patients pourront suivre sur smartphone, leur permettant de réaliser des gestes simples de réadaptation à domicile. Ils pourront aussi échanger avec le kinésithérapeute via l’application WhatsApp.

Nous tenons également à ce que les patients qui ont subi une intervention chirurgicale ou qui ont été contaminés par le coronavirus, et qui doivent se rééduquer, puissent bénéficier de séances de réadaptation dans les hôpitaux, si les consignes d’hygiène sont bien respectées.

Plus globalement, nous sommes très inquiets de l’impact de la crise économique engendrée par le Covid-19. Nous craignons notamment que les personnes les plus fragiles aient ensuite encore moins facilement accès aux services de réadaptation et aux soins de santé. »


Lire aussi "Covid-19 : pour faire face à la pandémie, Handicap International adapte ses activités"

Publié le : 30 mars 2020
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

HI sous le choc devant l’ampleur des besoins de réadaptation à Beyrouth
© Anwar AMRO / AFP
Urgence

HI sous le choc devant l’ampleur des besoins de réadaptation à Beyrouth

Les blessures provoquées par les énormes explosions qui se sont produites mardi à Beyrouth comprennent des brûlures, des fractures et des amputations, en plus des milliers de blessures mineures et majeures causées par le verre brisé. 500 personnes auront probablement besoin d'une rééducation physique pour se rétablir.

Les victimes de l'explosion à Beyrouth auront besoin de l'aide de HI.
© Mikhail Alaeddin / Sputnik /AFP PHOTO
Urgence

Les victimes de l'explosion à Beyrouth auront besoin de l'aide de HI.

Les scènes de dévastation qui ont suivi une énorme explosion à Beyrouth ne laissent aucun doute quant aux besoins immédiats et urgents des plus de 4 000 personnes blessées. L'équipe d'experts de HI déjà basée dans le pays est prête à apporter de l'aide à ceux qui en ont besoin.

Covid-19 : en direct du Togo Prévention Santé

Covid-19 : en direct du Togo

Dans cette vidéo, Eli Koffi Afossogbe, membre de l'équipe de Handicap International au Togo, explique le travail de l'association avec les mères et les bébés à l'hôpital de Tabligo, afin de sensibiliser la population aux mesures de prévention du Covid-19 et distribuer des kits d'hygiène.

*

(format: nom@fournisseur.com)

Je m'inscris