Goto main content
 
 

Covid-19 : l’accès inégal à la vaccination

Santé
Laos

Au Laos, Handicap International lutte contre l'épidémie de Covid et publie une enquête inédite sur les obstacles que rencontrent les personnes handicapées pour se faire vacciner.

Une session de vaccination au Laos animée par les personnels sanitaires du district.

Une session de vaccination au Laos animée par les personnels sanitaires du district. | © V. Xaysana / HI

Une enquête inédite sur l’accès à la vaccination

Au Laos, Handicap International (HI) a mené une enquête sur l’accès à la vaccination des personnes handicapées. Les équipes de l'association ont réalisé une centaine d’entretiens téléphoniques avec des personnes handicapées entre mai et juin 2021 dans les districts Xamnua et Kaison, ainsi que dans la capitale Vientiane.

« Grâce aux projets que nous menons actuellement, nous savons que l'accès aux soins pour les personnes handicapées est toujours plus difficile. L'accès aux campagnes de vaccination contre le Covid-19 n'est pas une exception, comme le montre l’enquête que nous avons menée au Laos il y a quelques mois. »

Pilar Duat Llorens, directrice des programmes de HI dans la région

L’enquête a révélé que :

  • seulement 19 % des personnes interrogées ont reçu un vaccin ;
  • 61 % sont inquiètes face aux effets secondaires inconnus du vaccin et regrettent le manque d’informations quant à ses conséquences sur des pathologies préexistantes ;
  • 73 % soulignent que les plus grands obstacles à la vaccination sont les longues files d’attente et l’absence d’accès prioritaire pour les personnes handicapées ;
  • 43 % n'ont pas suffisamment d’informations sur le lieu et la manière de se faire vacciner ;
  • 55 % seraient plus enclines à se faire vacciner si elles avaient davantage d’informations sur le vaccin ;
  • jusqu'à 85 % se feraient vacciner si elles en avaient la possibilité.

Minimiser l’impact de la pandémie

« En tant qu'organisation humanitaire, nous devons contribuer à minimiser l'impact du Covid-19 dans les pays où nous agissons », ajoute Pilar Duat Llorens. Entre janvier et juin 2021 au Laos, Handicap International a :

  • sensibilisé 1 287 personnes, dont 110 personnes handicapées, sur les risques liés au Covid-19 grâce à des affiches, des ateliers, des sessions de formation, des messages de prévention dans les médias et sur les réseaux sociaux, dans 21 villages du district de Houamoung ;
  • distribué 1 466 kits de protection avec des thermomètres, des masques, des visières et des combinaisons de protection à Savannakhet ;
  • diffusé 365 kits comprenant des affiches de sensibilisation dans les districts de Savannakhet, Houaphan et Houamoung ;
  • transporté 460 patients Covid-19 à Vientiane ;
  • réparé et entretenu 7 ambulances de l’association Vientiane Rescue 1623 et mis à disposition 2 véhicules HI adaptés au transport de patients contaminés dans la province de Houaphan.

Des adaptations faciles pour protéger les personnes vulnérables

Les personnes handicapées sont touchées de façon disproportionnée par la pandémie de coronavirus. En effet, le virus est susceptible d’aggraver des pathologies préexistantes. De plus, des obstacles physiques et des comportements discriminatoires peuvent limiter l’accès à des services publics très demandés.

« La pandémie touche l'ensemble de la population mais les personnes ayant des besoins spécifiques y sont encore plus vulnérables. De nombreuses adaptations faciles et raisonnables sont possibles afin d’inclure tout le monde dans la lutte contre le Covid-19 », souligne Pilar Duat Llorens.

« Les organisateurs des campagnes de vaccination contre le Covid-19 doivent s'efforcer d’inclure l'ensemble de la population. Il faut notamment adapter les campagnes de communication, en démultipliant les formats ou en traduisant les messages en langue des signes par exemple, assurer le transport des personnes vulnérables ou encore apporter un soutien adéquat aux personnes qui ont des besoins spécifiques quand elles doivent faire la queue. » 

Publié le : 7 janvier 2022
Nos actions
pays
par pays

Icône casque microUne question ? Une remarque ? Nous sommes à votre écoute !

Relation Donateurs
Contactez notre équipe du lundi au vendredi de 9h à 18h au 04 78 69 67 00 ou à
donateurs@france.hi.org
Au plaisir d’échanger !
Voir aussi la FAQ

Équipe Mobilisation
Vous souhaitez
devenir bénévole ou partager des idées d’actions solidaires ? Contactez-nous par mail agissez@france.hi.org

Relations Presse
Journalistes, médias : notre attachée de presse est joignable au 06 98 65 63 94 ou par mail
c.amati@hi.org 
Voir l'espace Presse

Collectes frauduleuses

Des escroqueries à la charité peuvent être commises en notre nom dans l'espace public, par téléphone ou par e-mail. Consultez notre page dédiée pour toute information ou contactez-nous directement au 04 78 69 67 00 ou par e-mail : donateurs@france.hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Afghanistan : HI évalue les besoins en réadaptation physique et santé mentale
© T. Mayer / HI
Réadaptation Santé Urgence

Afghanistan : HI évalue les besoins en réadaptation physique et santé mentale

Plus de 1 000 personnes ont été tuées par un tremblement de terre de magnitude 5,9 dans la nuit du 21 au 22 juin dans l'Est de l'Afghanistan. Handicap International est sur place pour évaluer les besoins.

Un avenir meilleur pour Joc, blessé par une sous-munition au Laos
© Singkham / HI
Mines et autres armes

Un avenir meilleur pour Joc, blessé par une sous-munition au Laos

Joc a été blessé par une sous-munition au Laos alors qu'il pêchait. Il n'avait que 5 ans. Sa vie a complètement changé.

À la rencontre de Madame Chanh, blessée par une mine antipersonnel à 15 ans
© HI
Mines et autres armes

À la rencontre de Madame Chanh, blessée par une mine antipersonnel à 15 ans

Victime d’une mine antipersonnel à l'âge de 15 ans, Madame Chanh vit aujourd'hui grâce au soutien financier de Handicap International.

*

(format: nom@fournisseur.com)

Je m'inscris