Go to main content

Comme Nagui, dites "STOP" aux bombardements de civils

Mines et autres armes

Handicap International a lancé le 12 septembre une campagne virale mondiale pour sensibiliser le public aux bombardements des civils. Sur un principe simple – une photo avec "STOP" écrit dans la main – l’association entend toucher un maximum de personnes pour renforcer son combat, parallèlement aux 23es Pyramides de chaussures qui ont eu lieu fin septembre en France. Une campagne soutenue par Nagui mais aussi Natasha St-Pier, Axelle Red, Philippe Geluck, les Schtroumpfs, Spirou, le Marsupilami... Il ne manque que vous !

L'animateur Nagui soutient Handicap International en disant STOP aux bombardements de civils

L'animateur Nagui soutient Handicap International en disant STOP aux bombardements de civils | © Handicap International

Pour soutenir Handicap International et dire "STOP" aux bombardements de civils, rien de plus simple et rapide : 

1- Prenez-vous ou faites-vous prendre en photo avec le mot STOP écrit dans la main de façon suffisamment lisible (comme Nagui sur la photo).

2- Partagez la photo sur les réseaux sociaux (Twitter, Facebook, Instagram) avec le hashtag #StopBombing en incitant à soutenir le combat et à signer la pétition de Handicap International.

Par exemple : 

#StopBombing avec @HI_France. Bombarder les civils ce n’est pas la guerre, c’est un crime ! Signez la pétition sur bit.ly/petitionHI

Une campagne universelle

Logo "Stop bombing" (Stop aux bombardements de civils) de Handicap InternationalLancée le 12 septembre 2017, la campagne virale #StopBombing de Handicap International permet de communiquer largement sur les bombardements de civils. L’association invite les citoyens du monde entier à se mobiliser sur les réseaux sociaux : chaque post sur Twitter, Facebook ou Instagram viendra renforcer la mobilisation internationale.

Bénévoles, bénéficiaires de Handicap International, étudiants, sportifs, personnalités, anonymes, reporters de guerre, politiques… tous les citoyens du monde sont invités à manifester leur indignation.

Votre aide est précieuse : plus nous serons nombreux, plus l’impact sera fort !

> Découvrez une vidéo avec la voix de Nagui (cliquez sur l'image) :

« Je soutiens Handicap International depuis de nombreuses années en présentant le Sac à sapin et le Kit Plio dans mes émissions. Je connais bien les combats de l’ONG, investie dans la protection des victimes de guerre. Il m’a paru naturel de m’engager aujourd’hui dans la campagne contre les bombardements de civils. »

Nagui

Vous aussi signez la pétition contre les bombardements de civils !

L'animateur Nagui soutient Handicap International dans son combat contre les bombardements de civils © Handicap International

D'autres personnalités ont décidé de soutenir Handicap International dans son combat contre les bombardements des civils (cliquez sur les images pour les agrandir) :

Natasha St-Pier Philippe Geluck
Axelle Red Les Schtroumpfs
Spirou et le Marsupilami  
 
Crédits photos et visuels : © D.R. - © Dupuis, Dargaud-Lombard 2017

La problématique

Syrie, Yémen, Irak, Afghanistan… La plupart des conflits actuels sont marqués par des bombardements de civils et, plus généralement, par l’utilisation quasi systématique d’armes explosives dans les villes. Ces pratiques ont des conséquences dramatiques : elles tuent et blessent en très grande majorité les populations civiles et détruisent des infrastructures vitales telles que les écoles, les hôpitaux, etc.

Pour dénoncer les bombardements de civils et mobiliser les États, Handicap International a lancé une campagne de lobbying. L’objectif est d’amener la communauté internationale à reconnaître le problème humanitaire posé par l’utilisation de ces armes explosives en zones peuplées, et d’y mettre fin.

Pour faire bouger les lignes, la contribution des citoyens est essentielle et déterminante, comme elle le fut contre les mines antipersonnel en 1997 puis contre les armes à sous-munitions en 2008. En partageant l’information et en signant la pétition, ils contribuent de manière concrète à faire pression sur les États. Ils témoignent leur soutien aux victimes et affirment leur refus de cette fatalité. Handicap International s’est fixée comme objectif de collecter 1 million de signatures contre l’utilisation d’armes explosives en zones peuplées. Elles seront remises aux décideurs politiques en septembre 2018 pour demander l’élaboration d’une déclaration politique.

Publié le : 12 septembre 2017
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations donateurs
04 78 69 67 00

Relations presse

Nathalie BLIN
04 26 68 75 39 / 06 98 65 63 94
nblin@handicap-international.fr

 

 

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

+ 150 % de victimes de mines en trois ans : arrêtez le massacre !
© M. Ashraf / HI
Mines et autres armes

+ 150 % de victimes de mines en trois ans : arrêtez le massacre !

Le rapport 2017 de l’Observatoire des mines rend compte de l’augmentation spectaculaire pour la troisième année consécutive du nombre annuel de nouvelles victimes de mines et restes explosifs de guerre. Entre 2013 et 2016, l’accroissement de 150 % du nombre de victimes s’explique par des bilans particulièrement lourds dans les zones de conflit en Afghanistan, en Libye, en Ukraine et au Yémen. Alors que la conférence des États parties au Traité d’Ottawa se tient du 18 au 22 décembre à Vienne en Autriche, Handicap International appelle les États à appliquer le Droit international humanitaire et à faire pression sur les belligérants pour arrêter d’utiliser ces armes barbares.

Yémen : les ONG appellent à une cessation immédiate des hostilités et à un accès humanitaire total
© Google Maps
Mines et autres armes Urgence

Yémen : les ONG appellent à une cessation immédiate des hostilités et à un accès humanitaire total

Les organisations signataires présentes sur le terrain, dont Handicap International, appellent à la cessation immédiate des hostilités au Yémen, y compris à Sanaa. Elles demandent également aux parties au conflit de permettre un accès humanitaire total et sans entraves aux personnes dans le besoin afin de faciliter l'acheminement du fret humanitaire.

Traité d’Ottawa : 20 ans de victoires contre les mines, et encore tant à faire…
© Eric Martin / Figaro Magazine / HI
Mines et autres armes

Traité d’Ottawa : 20 ans de victoires contre les mines, et encore tant à faire…

Les 3 et 4 décembre 1997, le Traité d’Ottawa interdisant les mines antipersonnel était signé, marquant une victoire diplomatique sans précédent dans la lutte contre les "armes des lâches". Grâce à lui, le nombre de victimes a diminué, des millions de mines ont été détruites et l’utilisation de ces armes a été quasiment stoppée. Néanmoins, depuis 2014, les nombreux conflits voient l’utilisation de mines augmenter et le nombre de leurs victimes s’accroître. L’occasion de rappeler aux États qu’ils doivent rester mobilisés contre les mines, pour que cesse définitivement toute utilisation, que les financements nécessaires à leur éradication soient à hauteur de la tâche encore à accomplir et pour que les victimes ne soient pas oubliées.