Go to main content
 
 

Célèbes : plus de 1 300 blessés ont bénéficié de séances de réadaptation

Réadaptation
Indonésie

Six mois après le séisme et le tsunami qui ont touché l’île de Sulawesi (Célèbes) en Indonésie, Handicap International est toujours mobilisée auprès des victimes et s’assure que les personnes vulnérables sont bien prises en compte dans les mécanismes de reconstruction.

Handicap International apporte son soutien aux populations indonésiennes touchées par le séisme et le tsunami de septembre 2018

© HI

Plus de six mois se sont écoulés depuis le séisme et le tsunami qui ont frappé l'Indonésie le 28 septembre 2018, causant la mort de plus de 2 000 personnes et en blessant 4 000 autres. Handicap International a mobilisé ses équipes dès le lendemain de la catastrophe afin de prévenir les handicaps permanents chez les blessés, une complication très fréquente dans ce contexte en l’absence de suivi médical. Une vingtaine de kinésithérapeutes ont été formés à la réadaptation d'urgence. 1 363 blessés ont bénéficié de séances de réadaptation et ont appris les gestes simples pour le suivi à domicile (ainsi que leurs soignants), assurant ainsi la poursuite de la rééducation chez eux. 1 264 bénéficiaires ont reçu des aides à la mobilité (béquilles, déambulateurs, fauteuils roulants).

« Plus de 170 000 personnes ont été déplacées et ont notamment besoin de soins de rééducation. Une des priorités de Handicap International est de permettre aux personnes blessées de bénéficier de séances de réadaptation afin d’éviter des handicaps à long terme. »

Cheria Noezar, coordinatrice de Handicap International

Participation des groupes vulnérables

Parallèlement, Handicap International a soutenu le système indonésien de clusters, des mécanismes sectoriels de coordination des acteurs humanitaires. En tant que co-responsable du secteur "Handicap et Vulnérabilité", l’association a été en mesure de plaider en faveur de la participation des groupes vulnérables au système de regroupement afin de le rendre plus inclusif. Conséquence directe : le gouvernement local du Sulawesi central a publié le 3 décembre dernier un décret sur les normes de logement et une circulaire sur la réhabilitation et la reconstruction adaptées aux besoins des groupes vulnérables, notamment les personnes handicapées.

N’oublier personne

Grâce aux efforts de plaidoyer et de sensibilisation poursuivis par Handicap International et d'autres ONG à Sulawesi Tengah, le gouvernement de la ville de Palu va prochainement mettre en place une réglementation locale sur la planification inclusive et la budgétisation qui implique les groupes marginalisés et n’oublie pas les personnes handicapées.

« Les besoins des personnes les plus fragiles – femmes enceintes, personnes âgées ou handicapées, etc. – sont souvent ignorés dans un contexte d’urgence. Sensibiliser les autres organisations à l’importance de tenir compte de leurs besoins est essentiel. »

Swetika Eko Saptyono, coordinatrice de Handicap International

Publié le : 12 avril 2019
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Rééducation au Yémen : éviter les complications postopératoires
© HI
Réadaptation

Rééducation au Yémen : éviter les complications postopératoires

Handicap International fournit des soins de rééducation et un soutien psychosocial à Aden, dans le Sud du pays, depuis juillet 2019. Trois équipes, composées chacune d'un kinésithérapeute et d'un travailleur psychosocial, offrent leur aide dans deux hôpitaux.

« Placer la personne au cœur des actions de réadaptation »
© HI
Réadaptation

« Placer la personne au cœur des actions de réadaptation »

Isabelle Urseau est Directrice de la réadaptation à Handicap International. Elle explique en quoi cette discipline est l’un des piliers de l’association et comment elle est amenée à évoluer. Entretien.

« Avec la guerre, les gens se sont renfermés sur eux-mêmes »
© Gilles Lordet / HI
Réadaptation Santé

« Avec la guerre, les gens se sont renfermés sur eux-mêmes »

Suad Al-Qadri est conseillère en soutien psychosocial pour Handicap International à Sana’a au Yémen. Elle témoigne de la condition mentale des patients aidés par l'association et des conséquences des bombardements sur la santé psychologique des habitants de la ville.