Goto main content
 
 

Bombardements des civils : à quand la fin des massacres ?

Lutter contre les mines, les BASM et restes explosifs de guerre
International

Si les bombardements en temps de guerre ne sont pas interdits, cette pratique est inacceptable lorsqu’elle touche des civils, notamment les enfants. Morts, blessés, mutilés, atteints psychologiquement, ils sont les premières victimes des conflits en Syrie, en Irak, au Yémen… Dossier spécial à l’occasion du septième anniversaire de la guerre civile syrienne, le 15 mars.

Khaled n’avait qu’un an lorsqu’il a perdu sa jambe dans un bombardement en Syrie.

Khaled n’avait qu’un an lorsqu’il a perdu sa jambe dans un bombardement en Syrie. | © Philippe de Poulpiquet / HI

Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

De nouvelles formes de contamination demanderont des opérations de déminage complexes
© Handicap International
Déminer les terres Eduquer au danger des mines et des restes explosifs de guerre Mines et autres armes

De nouvelles formes de contamination demanderont des opérations de déminage complexes

4 avril : Journée internationale de sensibilisation aux dangers des mines et d’assistance à la lutte antimines

Covid-19 : un an d’actions de Handicap International
© HI
Inclusion Prévention Santé Urgence

Covid-19 : un an d’actions de Handicap International

2,2 millions de personnes aidées dans 46 pays. Depuis mars 2020, les équipes de l’association ont fait preuve d’agilité en adaptant leurs activités à la crise sanitaire. Objectif : ne laisser tomber personne, à commencer par les plus vulnérables, davantage fragilisés dans ce contexte. Retour sur un an d’actions.

Déclaration politique contre les armes explosives dans les zones peuplées : la France sera-t-elle à la hauteur ?
© P. Houliat / HI
Mines et autres armes

Déclaration politique contre les armes explosives dans les zones peuplées : la France sera-t-elle à la hauteur ?

Après des mois d'interruption à cause de la crise sanitaire, les négociations diplomatiques sur l'élaboration d'un accord international contre les bombardements dans les zones peuplées reprennent. Près de 70 États sont attendus pour la nouvelle phase de négociation qui se déroulera du 3 au 5 mars. Handicap International appelle les États à soutenir un accord fort qui apportera une garantie solide pour la protection des civils. L’association sera vigilante à la position de certains, notamment la France, qui doit être à la hauteur de ce rendez-vous historique.

*

(format: nom@fournisseur.com)

Je m'inscris