Goto main content
 
 

Blessée par balle, Esraa, 9 ans, apprend à remarcher

Déminer les terres

Syrie, Octobre 2012. Esraa, 9 ans, joue près de chez elle. Tout à coup, ses parents l'entendent pleurer. Elle vient d'être prise pour cible par un sniper. La balle a perforé son estomac et est ressortie par le dos, touchant sa colonne vertébrale. Elle a été prise en charge par Handicap International.

Esraa

© Stuart Hughes / Handicap International

Refusée par l'hôpital public, Esraa est immédiatement prise en charge par des médecins du réseau hospitalier clandestin. Elle est transférée de l'autre côté de la frontière, au nord de la Jordanie. Là, des médecins posent une fixation en métal sur sa colonne vertébrale. Sa moelle épinière est atteinte. Esraa ne pourra plus jamais marcher comme avant.

En Jordanie, Handicap International prend rapidement en charge la petite Esraa. Désormais, Mahaa, kinésithérapeute se rend chaque semaine auprès de la fillette pour lui dispenser des séances de rééducation et l'aider à se remettre debout.

Réapprendre à marcher pas à pas requiert toute l'énergie de la petite fille. Esraa est épuisée par les exercices de rééducation. En plus du traumatisme, elle souffre encore de ses blessures. Mais grâce aux paroles réconfortantes et à l'attention soutenue de Mahaa, Esraa trouve la force de persévérer dans ses efforts à chaque séance.

Pour l'aider à se tenir debout et se déplacer, Handicap International lui a fourni un appareillage orthopédique et des béquilles.

La famille d'Esraa est traumatisée par cette épreuve., La grand-tante de la petite fille a elle aussi été blessée. « Je dormais dans mon lit lorsqu'une roquette s'est écrasée sur ma maison Mes voisins m'ont extirpée des décombres. Des éclats d'obus m'ont blessée le dos, et il me reste encore quelques fragments. Je ne peux pas rester très longtemps en position assise ou debout et j'utilise la chaise roulante que Handicap International m'a donné pour me déplacer. »

Aujourd'hui réfugiée en Jordanie, la famille d'Esraa se bat pour survivre. Le coût de la vie est élevé par rapport à celui de la Syrie : le loyer, l'eau et l'électricité sont beaucoup plus chers. Ils évoquent la Syrie avec tristesse, et rêvent de retourner travailler dans leur petite exploitation agricole, où ils faisaient pousser une grande variété de légumes, grâce à l'eau disponible en abondance.

« Nous aimerions retourner en Syrie et vivre comme avant. C'est impossible aujourd'hui : nos maisons ont été totalement détruites, et nos animaux tués. Il est préférable pour nous de rester ici » explique la grande tante d'Esraa.

Publié le : 22 janvier 2014
Nos actions
pays
par pays

Icône casque microUne question ? Une remarque ? Nous sommes à votre écoute !

Relation Donateurs
Contactez notre équipe du lundi au vendredi de 9h à 18h au 04 78 69 67 00 ou à
donateurs@france.hi.org
Au plaisir d’échanger !
Voir aussi la FAQ

Équipe Mobilisation
Vous souhaitez
devenir bénévole ou partager des idées d’actions solidaires ? Contactez-nous par mail agissez@france.hi.org

Relations Presse
Journalistes, médias : notre attachée de presse est joignable au 06 98 65 63 94 ou par mail
a.janvier@hi.org 
Voir l'espace Presse

Icône casque microUne question ? Une remarque ? Nous sommes à votre écoute !

Relation Donateurs
Contactez notre équipe du lundi au vendredi de 9h à 18h au 04 78 69 67 00 ou à
donateurs@france.hi.org
Au plaisir d’échanger !
Voir aussi la FAQ

Équipe Mobilisation
Vous souhaitez
devenir bénévole ou partager des idées d’actions solidaires ? Contactez-nous par mail agissez@france.hi.org

Relations Presse
Journalistes, médias : notre attachée de presse est joignable au 06 98 65 63 94 ou par mail
a.janvier@hi.org 
Voir l'espace Presse

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

HI forme et soutient les démineurs au Cambodge
© Rafael Winer / HI
Déminer les terres

HI forme et soutient les démineurs au Cambodge

Handicap International forme les démineurs de l'association Cambodia Self-Help Demining (CSHD), qui a déjà déminé 7 km² depuis 2008, l’équivalent de la superficie de 70 terrains de football.

Restes explosifs en Irak : une contamination catastrophique, obstacle majeur à la reconstruction du pays
© Florent Vergnes / HI
Déminer les terres Stop aux bombardements des civils

Restes explosifs en Irak : une contamination catastrophique, obstacle majeur à la reconstruction du pays

Un rapport de Handicap International dresse, cinq ans après la fin de la guerre, un tableau édifiant du quotidien des Irakiens, dont certains ont trop peur de laisser leurs enfants aller à l'école à pied, ou d’autres sont contraints pour avoir un revenu de travailler dans des endroits pollués par des explosifs.

25 ans d’opérations de déminage célébrées au Laos
© HI
Déminer les terres

25 ans d’opérations de déminage célébrées au Laos

Juin 1996 : Handicap International lance ses opérations de déminage au Laos. 25 ans plus tard, l'association continue de contribuer à la décontamination des sols du pays.

*

(format: nom@fournisseur.com)

Je m'inscris