Accès direct au contenu
 
 

Beyrouth : alléger les souffrances des blessés, dont les réfugiés syriens

Urgence
Liban

Les explosions à Beyrouth survenues le 4 août dernier ont impacté de nombreux habitants. C’est le cas de Ramadan, 23 ans, réfugié syrien originaire d’Alep. Handicap International est à ses côtés pour soulager ses souffrances.

Ramadan a une lésion de la moelle épinière. Il souffre de multiples fractures au niveau du genou, du poignet et de l'épaule et a des lésions nerveuses dans le même bras, ce qui le rend partiellement paralysé.

Ramadan a une lésion de la moelle épinière. Il souffre de multiples fractures au niveau du genou, du poignet et de l'épaule et a des lésions nerveuses dans le même bras, ce qui le rend partiellement paralysé. | © Tom Nicholson / HI

Les volontaires de Handicap International sillonnent les quartiers de Quarantaine et Basta à Beyrouth afin d'identifier les personnes blessées et qui ont besoin d’aide pour surmonter cette terrible épreuve.

Ramadan a 23 ans. Il habite dans une maison dans un quartier proche du port de Beyrouth avec sa mère Hourya. Le jeune homme souffre de nombreuses blessures provoquées par une explosion quand ils habitaient encore à Alep, en Syrie.

Son état de santé se détériore puisqu’il ne reçoit pas de soins pour guérir ses multiples fractures au niveau du poignet, du genou et de l’épaule. À cela s’ajoute une lésion de la moelle épinière qui le paralyse partiellement. Il souffre également d’un ulcère situé dans le bas du dos.

Les explosions à Beyrouth au Liban survenues le 4 août dernier ont impacté de nombreux habitants. C’est le cas de Ramadan, 23 ans, réfugié syrien originaire d’Alep. Handicap International est à ses côtés pour soulager ses souffrances.

© Tom Nicholson / HI

Une première aide matérielle

Les équipes de Handicap International l’ont rencontré pour comprendre sa situation et lui apporter une première assistance matérielle et psychologique afin de soulager ses souffrances.

La gravité de ses blessures l’empêche totalement de se déplacer seul. Depuis l’explosion en Syrie, il n’a reçu aucune rééducation physique et il est maintenant alité depuis quatre mois. La détérioration des services de santé dans la capitale libanaise rend encore plus vulnérables les personnes comme Ramadan qui se trouvent dans des états critiques.

Handicap International fournira prochainement au jeune homme un matelas à eau, des orthèses ainsi qu’un nouveau fauteuil roulant. De plus, il bénéficie également d’un système d’alerte mis en place par l'association en cas d’aggravation de son ulcère pour des soins urgents.

Assurer la continuité des soins

Handicap International reste aux côtés de Ramadan pour assurer une continuité des soins afin d'éviter que son état ne s'aggrave. C’est une aide qui apporte un peu de réconfort à Ramadan et à sa mère. Leurs conditions de vie sont très précaires, comme celles de nombreux réfugiés syriens au Liban. Depuis le 4 août, leur situation s'est encore dégradée et ils ont plus que jamais besoin d'aide.


Handicap International au Liban

L'association est présente au Liban depuis 1992 et apporte une assistance aux populations les plus vulnérables et handicapées afin de les inclure dans la vie communautaire. L’association mène également des projets de déminage dans le Nord du pays pour protéger les populations d’engins explosifs laissés par la guerre civile qui a duré plus de 15 ans et s’est achevé en 1990.

Depuis les explosions à Beyrouth le 4 août 2020, nos équipes se sont mobilisées pour fournir des fauteuils roulants, des déambulateurs et d'autres aides à la mobilité aux victimes ayant d'importants besoins immédiats, ainsi que des kits de traitement des blessures. Par ailleurs, l'association apporte un soutien psychologique indispensable après un tel choc, ainsi que des soins de réadaptation.

Publié le : 8 septembre 2020
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Des familles n’ont plus les moyens d’acheter un ticket de bus pour se rendre au centre de santé
© HI
Mines et autres armes Réadaptation

Des familles n’ont plus les moyens d’acheter un ticket de bus pour se rendre au centre de santé

Kinésithérapeute pour Handicap International, Rana Abdel Al explique son travail auprès des personnes handicapées. Nombre d’entre elles, désormais réfugiées au Liban, ont été blessées pendant la guerre en Syrie.

Beyrouth : les équipes de Handicap International auprès des blessés
© Tom Nicholson / HI
Réadaptation Santé Urgence

Beyrouth : les équipes de Handicap International auprès des blessés

Les équipes de Handicap International conduisent des séances de réadaptation et apportent un soutien psychosocial aux victimes des explosions du 4 août à Beyrouth.

Beyrouth : 500 personnes ont reçu un soutien psychologique de « premiers secours »
© Tom Nicholson / HI
Santé Urgence

Beyrouth : 500 personnes ont reçu un soutien psychologique de « premiers secours »

L’explosion du 4 août à Beyrouth a traumatisé toute une population. En deux semaines, les équipes de Handicap International ont apporté une aide psychologique d’urgence à près de 500 personnes.

*

(format: nom@fournisseur.com)

Je m'inscris