Go to main content

Avec HI, Neymar Jr dit "STOP" aux bombardements des civils

Mines et autres armes

Neymar Jr a déclaré à ses 81 millions d’abonnés sur Instagram qu’il était aux côtés de Handicap International pour dénoncer le bombardement des civils. Récemment devenu ambassadeur mondial de l'ONG, la star du football participe ainsi à la campagne #StopBombing de l'association, qui invite les citoyens du monde à la rejoindre dans son combat en publiant une photo symbolique sur les réseaux sociaux.

Le footballeur Neymar Jr aux côtés de Handicap International pour demander l'arrêt des bombardements des civils

Le footballeur Neymar Jr aux côtés de Handicap International pour demander l'arrêt des bombardements des civils | © Neymar Jr Instagram official

En guise de ralliement à la campagne de Handicap International, le footballeur a écrit "STOP" sur sa main et a posté le selfie sur son compte Instagram. À Sao Paulo, au Brésil, des enfants bénéficiaires de sa fondation l’Instituto Neymar Jr. ont également participé à l’opération en prenant des photos sur le même principe.

Handicap International a lancé début septembre la campagne #StopBombing appelant les citoyens à se prendre en photo avec le mot "STOP" écrit sur la main, afin d’attirer l’attention du grand public sur le drame humanitaire provoqué par les bombardements des populations civiles. Les photos de soutien sont ensuite partagées sur réseaux sociaux avec le hashtag #StopBombing et alimentent le compte Instagram de l’opération.

Objectif 1 million de signatures

Cette campagne internationale appelle à l’arrêt de l’utilisation d’armes explosives en zone peuplée qui font 92 % de victimes civiles. Ces armes tuent, blessent et mutilent, provoquant des handicaps irréversibles et de graves traumatismes psychologiques. De plus, ces armes détruisent des infrastructures essentielles comme les habitations, les hôpitaux, les écoles, les conduites d’eau… forçant les survivants à fuir.

Handicap International appelle également à signer sa pétition Stop Bombing Civilians. Celle-ci a déjà recueilli plus de 361 000 signatures et sera remise l'an prochain aux représentants de la communauté internationale aux Nations Unies. L’objectif est d’atteindre 1 million de signatures d’ici septembre 2018. Pour prendre part au mouvement de mobilisation citoyenne, l’ONG donnait rendez-vous au grand public pour ses traditionnelles Pyramides de chaussures les 22 et 23 septembre derniers en France.

Neymar Jr est devenu le premier ambassadeur mondial de Handicap International le 15 août dernier à Genève. À cette occasion, il s’est hissé en haut du célèbre monument Broken Chair, afin de tirer un ballon de football aux couleurs de l’association dans l’allée des drapeaux située devant le Palais des nations. Neymar Jr a ainsi souhaité adresser un message aux nations du monde, pour les appeler à plus d’inclusion des personnes handicapées dans la société.

Publié le : 17 septembre 2017
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Des drones pour repérer les mines
© John Fardoulis / HI
Mines et autres armes

Des drones pour repérer les mines

À Faya-Largeau, dans le Nord du Tchad, Handicap International lance l’expérimentation de drones pour repérer la présence de mines et avoir une vision très précise du terrain : une révolution dans le monde du déminage. Xavier Depreytere, chez de projet, explique ces premiers essais.

Collecter les bombes laissées par les combats Mines et autres armes

Collecter les bombes laissées par les combats

Depuis novembre 2018, six experts de Handicap International sillonnent les rues de Tawarga pour collecter et détruire toutes les armes dangereuses laissées par le conflit libyen.

Une demi-tonne d’armes et de bombes détruites
© HI
Mines et autres armes

Une demi-tonne d’armes et de bombes détruites

Depuis novembre 2018, six spécialistes des armes de Handicap International ont collecté 150 engins explosifs dans les rues de Tawarga, au sud de Misrata en Libye. Simon Elmont, chef d'équipe, explique le travail de l’association sur place.