Go to main content
 
 

Sabir, 15 ans : "Aujourd’hui j’apprends vraiment"

Insertion
Palestine

Atteint de paralysie cérébrale, Sabir se rend à Gaza dans une école spécialisée partenaire de Handicap International.

Sabir devant son école, partenaire de Handicap International à Gaza

Sabir devant son école | © Oriane van den Broeck / HI

À Gaza, Handicap International a mis en place un partenariat avec une école pour accueillir les enfants handicapés et leur permettre de recevoir une éducation adaptée. Sabir bénéficie de ce projet qui fait de lui un écolier comme les autres.

Favoriser l’apprentissage des enfants handicapés 

Sabir a 15 ans. C’est un des "anciens" de l’école. Il a été témoin des changements qui ont marqué son établissement. Les enseignants ont bénéficié de formations et ont appris à utiliser des outils pédagogiques adaptés à l’apprentissage des enfants handicapés.

« Avant, on nous donnait des jouets et on était livrés à nous-mêmes. J’avais souvent l’impression de juste de passer le temps. Aujourd’hui, j’apprends vraiment. Je peux vraiment dire que les enseignants nous apprennent des choses. »

Sabir, 15 ans

Un plan d’éducation sur mesure pour chaque enfant 

Sabir suit un plan d’éducation sur mesure. Les enseignants et ses parents se sont réunis pour déterminer les objectifs d’apprentissage du garçon.

« J’avais un peu peur. Ils m’ont tout de suite dit que j’allais devoir m’engager à apprendre. Mais, au final, tout s’est bien passé et aujourd’hui je sais lire et écrire », se réjouit Sabir. 

Se sentir libre 

Dans les écoles partenaires de Handicap International, de nouvelles salles ont été ouvertes. Elles comprennent  des coins lecture et marionnettes, des jeux et des vidéos éducatives.

« Je me sens  libre dans cette école. Si je veux faire quelque chose d’autre, rejoindre le groupe de théâtre ou jouer d’un instrument par exemple, l’enseignante me le permettra. C’est ce que j’aime le plus ici : je suis libre de participer à ce que je veux », confie Sabir. 

Reprendre confiance en soi

Handicap International a organisé des camps d’été pour tous élèves, handicapés ou non. L’objectif : offrir une opportunité d’intégration ludique à Sabir et ses amis.

« J’ai pu rencontrer d’autres enfants. Je me suis vraiment amusé ! Il y avait plein d’activités : lecture d’histoires, théâtre, sport… Et ce que je préfère, le chant et la musique », conclut Sabir.

Les enseignants ont confirmé que cette première sortie scolaire à l’extérieur de l’établissement a laissé à tous un souvenir inoubliable.

Lire également "Une éducation sur mesure pour les enfants handicapés"

Publié le : 3 juin 2019
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Le Conseil de sécurité des Nations Unies reconnaît les droits des personnes handicapées dans les conflits armés
© Martin Crep / HI
Droit Insertion Urgence

Le Conseil de sécurité des Nations Unies reconnaît les droits des personnes handicapées dans les conflits armés

Pour la première fois, le Conseil de sécurité des Nations Unies a adopté une résolution sur les personnes handicapées dans les conflits armés. Une avancée historique pour ces dernières, particulièrement exposées lors des crises et souvent négligées dans l'aide humanitaire.

Violences entre Gaza et Israël : les armes explosives provoquent de graves blessures invalidantes
© Oriane Van Den Broeck / HI
Mines et autres armes

Violences entre Gaza et Israël : les armes explosives provoquent de graves blessures invalidantes

Plus de 30 personnes ont été tuées lors d’échanges de tirs de roquettes et de bombardements entre Gaza et Israël pendant le week-end du 4 mai. À Gaza, cette escalade de la violence pourrait engendrer un nouveau flot de blessés et ce, alors que les services chirurgicaux et de rééducation sont déjà débordés.

"J’ai appris à accepter le handicap de ma fille"
© Oriane van den Broeck / HI
Insertion

"J’ai appris à accepter le handicap de ma fille"

Handicap International met en place un projet d’éducation inclusive à Gaza dans les Territoires palestiniens. Shahed, 14 ans, atteinte de paralysie cérébrale, bénéficie d’un soutien personnalisé. Sa famille est également accompagnée par l’association.