Accès direct au contenu
 
 

Dans le Nord du Tchad, la vie reprend

Inclusion Mines et autres armes Réadaptation
Tchad

Déminage, aide à l’activité économique, soutien aux personnes handicapées… Handicap International a multiplié les actions auprès des populations dans le Nord du Tchad. Objectif : favoriser le développement de la région.

Démineurs de Handicap International au Tchad

Démineurs de Handicap International au Tchad | © G. Dubourthoumieu / HI

Handicap International mène depuis quatre ans un vaste projet de développement au Tchad, en consortium avec trois autres ONG visant à permettre l’autonomie économique des populations.

Rachel Datché, 33 ans, rendait visite à sa sœur quand elle a marché sur une mine antipersonnel à Fada, dans le Nord du Tchad. Amputée de la jambe droite, elle a reçu une prothèse et été prise en charge au centre d’appareillage et de rééducation de Kabalaye, un quartier de N’Djamena, en 2020.

Quant à Ache Guene, 38 ans, elle a perdu son mari il y a quatre ans et s’est retrouvée seule à assumer leurs cinq enfants. Grâce au soutien de Handicap International, elle a monté un commerce et a pu sortir sa famille de la pauvreté.

Vaste projet de développement

Rachel et Ache sont toutes les deux bénéficiaires du projet PRODECO, un vaste projet de développement mené par Handicap International avec d’autres ONG dans le Nord du pays (régions de Borkou et de l’Ennedi). Objectif : aider les habitants de ces territoires ruraux et agricoles à vivre de leur travail, après avoir déminé les routes d’accès menant à leurs villages.

« PRODECO est un programme très vaste qui comprend des opérations de déminage, de la prévention des risques, de l’aide aux victimes, de la réadaptation et une aide économique. »

Jean-Michel Mathiam, responsable des actions de Handicap International dans le Nord du Tchad

Oreike Bandy est l'une des bénéficaires du projet PRODECO. Depuis son divorce il y a quatre ans, cette mère de famille de 38 ans peinait à nourrir sa famille en vendant du pain au marché de Fada. Elle a reçu l’aide de Handicap International pour monter un petit commerce.

« J’ai rejoint une association villageoise d’épargne et de crédit (AVEC). Je peux épargner une partie de mes bénéfices chaque semaine, que j’investis au sein de l’AVEC, grâce à quoi je peux renouveler mon stock de produits alimentaires. »

Oreike Bandy, bénéficaire du projet PRODECO

Héritage des guerres passées

Les régions du Borkou et de l’Ennedi ont été le théâtre de guerres civiles et d’affrontements avec la Libye voisine dans les années 80, laissant de nombreuses mines antipersonnel et antichars.

Dans les préfectures de Faya et de Kirdimi, les opérations de déminage ont permis de dépolluer 3 millions de mètres carrés de terrain (l’équivalent la superficie de quelque 400 terrains de football), dont la moitié par les 120 personnes mobilisées par Handicap International et son partenaire Mine Advisory Group (MAG). Plus d’un millier de mines ont été détruites.

Elles ont aussi été l’occasion de tester le système de repérage des mines à l’aide de drones, qui devrait révolutionner les techniques de déminage.

Infrastructures de base

Parallèlement aux actions de déminage, les équipes de Handicap International interviennent dans 16 communautés rurales pour mettre en œuvre la construction d’infrastructures, comme des abris pour le fourrage, des pharmacies vétérinaires... Elles aident les populations les plus pauvres via un fonds social pour les accompagner dans la création d’une activité économique.

Maimouna Abass, veuve de 30 ans et mère de deux enfants, a ainsi pu créer son étal au marché de Fada : « Ma vie a changé. Je peux réinvestir mes bénéfices dans mon commerce. »

Plus d’un millier de personnes ont déjà bénéficié de ces aides, qui les rendent autonomes financièrement.


Chiffres clés

  • 100 km² de zones contaminées par des mines au Tchad
  • 1 500 restes explosifs et 1 000 mines détruits par Handicap International
  • 750 bénéficiaires du fonds pour des activités génératrices d’emploi

Le projet PRODECO

Handicap International a lancé en 2017 un vaste programme de développement appelé PRODECO en collaboration avec trois autres ONG : Mine Advisory Group (MAG), la Fondation suisse de déminage (FSD) et une association locale, le Secours catholique et développement (SECADEV). Dans le cadre de ce projet, Handicap International vient de finaliser ses opérations de déminage dans le Nord du Tchad. L’association poursuit jusqu’à fin 2021 le recensement des personnes handicapées, des anciennes victimes de mines ou de restes explosifs pour la plupart, au sein des villages et des communautés.

Au Tchad, la moitié de la population vit sous le seuil de pauvreté et des milliers de personnes sont sous la menace de mines ou restes explosifs de guerre.

Publié le : 9 septembre 2021
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Dans les coulisses de HI : atténuer l’impact des conflits
© G. Dubourthoumieu / HI
Mines et autres armes

Dans les coulisses de HI : atténuer l’impact des conflits

Le département Réduction de la violence armée de Handicap International supervise le déminage, l’éducation aux risques et la transformation de conflit, des activités indispensables après une guerre. Découvrez les coulisses avec Perrine Benoist, directrice du département.

+ 30 % de victimes d’armes à sous-munitions en trois ans
© Said Khlaifat / HI
Mines et autres armes

+ 30 % de victimes d’armes à sous-munitions en trois ans

Publié le 15 septembre, le rapport 2021 de l'Observatoire des armes à sous-munitions a enregistré au moins 360 nouvelles victimes dans le monde en 2020. Soit une augmentation de 30 % depuis 2018, principalement due à l’utilisation de ces engins lors du conflit entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan en octobre 2020.

Des soins de rééducation pour une famille blessée par le séisme en Haïti
© R. Crews / HI
Réadaptation

Des soins de rééducation pour une famille blessée par le séisme en Haïti

Stéphanie et sa tante Valérie apprennent des exercices et reçoivent des aides à la mobilité grâce aux renforts de kinésithérapie de Handicap International, après avoir été blessées dans l'effondrement de leur maison le 14 août dernier.

*

(format: nom@fournisseur.com)

Je m'inscris