Go to main content
 
 

« Après la blessure, je continue à souffrir »

Réadaptation
Palestine

Blessé aux deux jambes par une balle, Nehad commence avec Handicap International un long parcours pour sa rééducation.

Nehad en entretien avec l’équipe de Handicap International

Nehad en entretien avec l’équipe de Handicap International | © Abedelrahman Abu Hassanien / HI

Une grave blessure 

Nehad a 29 ans. Il est marié et a deux enfants. Il a été touché alors qu’il se trouvait à l'extérieur de chez lui. La balle a traversé sa jambe droite, avant d’atteindre sa jambe gauche et d’exploser, causant de profonds dégâts. Le jeune père de famille a subi plus d’une vingtaine d’opérations et est resté plusieurs mois à l’hôpital. Aujourd’hui, il doit encore être opéré. Il dépense 300 euros par mois en analgésiques et antibiotiques, indispensables à sa guérison. Incapable de travailler, c’est sa famille qui le soutient financièrement.

« Il a beaucoup de courage »

Nehad passe beaucoup de temps immobilisé dans le canapé dans son salon. Les équipes mobiles des partenaires soutenus par Handicap International lui apportent une aide physique et un soutien psychologique. Grâce aux béquilles fournies par l’association et aux conseils des kinésithérapeutes, il peut à nouveau se déplacer.

Abedelrahman Abu Hassanien, chef de projet Handicap International à Gaza :

« Nehal est déterminé à retrouver son autonomie et fait preuve de beaucoup de courage. Il lui reste encore de nouvelles opérations à supporter, dont il devra se remettre avec des séances de rééducation que nous lui fourniront avec nos partenaires. »

Publié le : 4 février 2019
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Technologie 3D : quand l'innovation bénéficie aux plus vulnérables
© Quinn Neely / HI
Innovation Réadaptation

Technologie 3D : quand l'innovation bénéficie aux plus vulnérables

Grâce à l'impression 3D d'appareillages orthopédiques (prothèses et orthèses), il devient plus simple d'aider les populations vulnérables. Démonstration en Ouganda avec Tabita, jeune victime de la polio qui bénéficie de ce projet innovant de Handicap International.

« J’ai entendu les pleurs de Moïse sous les décombres… »
© Davide Preti / HI
Réadaptation

« J’ai entendu les pleurs de Moïse sous les décombres… »

Moïse n'avait que 4 ans lorsqu’il a perdu sa jambe gauche suite au séisme qui a dévasté Haïti le 12 janvier 2010.

10 ans après le séisme, des soins de réadaptation de meilleure qualité et des infrastructures améliorées
© Davide Preti / HI
Réadaptation

10 ans après le séisme, des soins de réadaptation de meilleure qualité et des infrastructures améliorées

Haïti n’a pas été épargné au cours de ces dix dernières années. À un tremblement de terre dévastateur le 12 janvier 2010 suivi d’un terrible ouragan en 2016, s’ajoute une grande instabilité politique qui paralyse le pays encore aujourd’hui. En 2010, Handicap International avait déployé dans le pays l’une des plus grandes missions d’aide humanitaire de son histoire. L'association continue d'apporter une contribution majeure au renforcement du réseau de réadaptation physique.