Go to main content

Alternatives Humanitaires, une revue pour des débats sans concession sur l’action humanitaire

La Fondation Handicap International, le Fonds Croix Rouge, la Fondation Action contre la Faim et la Fondation Mérieux ont lancé la revue Alternatives Humanitaires consacrée aux débats sur l’action humanitaire. Son ambition : réfléchir sur les pratiques du secteur, créer un espace de dialogue et une dynamique d’échange, et mieux faire connaître les approches humanitaires françaises sur la scène internationale.

Handicap International Jordanie, camp de réfugiés d'Azraq

Handicap International Jordanie, camp de réfugiés d'Azraq | © C. Fohlen / Handicap International

Créée à l'initiative de quatre fondations – le Fonds Croix Rouge, la Fondation Action contre la Faim, la Fondation Handicap International et la Fondation Mérieux – la revue Alternatives Humanitaires a vu le jour en février 2016. Réalisée avec le soutien d'universités et d'instituts partenaires* cette nouvelle revue bilingue (français-anglais) à vocation internationale se consacre aux débats sur l'action humanitaire.
 

  • Elle propose une réflexion sur les pratiques et les évolutions du secteur humanitaire.
  • Elle crée un espace de dialogue et une dynamique d'échange entre chercheurs en sciences humaines (sociologie, histoire, économie, anthropologie...) et praticiens de l'action humanitaire sur les défis auxquels le secteur est confronté.
  • Elle ambitionne de mieux faire entendre sur la scène internationale les approches humanitaires françaises, puisant leurs racines dans le courant « sans-frontières », grâce à une mise en commun de moyens, de pensée et de projets.

Couverture du numéro inaugural de la revue Alternatives Humanitaires, revue internationale consacrée aux débats sur l'action humanitaireLa revue Alternatives Humanitaires paraîtra trois fois par an, chaque numéro étant structuré autour d'une thématique. Elle se caractérise par la publication de contributions originales, validées par un comité de lecture indépendant. 

Le numéro inaugural tire les leçons de la lutte contre le virus Ébola et questionne l'éthique dans les interventions d'urgence.

La revue est disponible en accès libre dans sa version numérique sur le site http://alternatives-humanitaires.org 

Suivez la revue :

Pour tout renseignement : contact@alternatives-humanitaires.org 

* Les partenaires : l'Université Laval (Québec), la Chaire Raoul Dandurand / UQAM (Montréal), l'Université Lumière Lyon II / Université de Lyon et l'Institut Bioforce se sont engagés à soutenir le projet.

Publié le : 7 avril 2016
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

De nombreuses victimes du tsunami restent inaccessibles
© AFP photo / Adek Berry
Urgence

De nombreuses victimes du tsunami restent inaccessibles

Les conséquences du séisme et du tsunami qui ont frappé l’Indonésie continuent de se faire sentir. Les phénomènes de liquéfaction*, notamment, entraînent l’engloutissement de villages entiers, portant à plus de 10 000 le nombre de blessés et à 800 celui des personnes portées disparues.

90 députés interpellent la France sur ses engagements contre les bombardements des civils
© D.R.
Mines et autres armes

90 députés interpellent la France sur ses engagements contre les bombardements des civils

À l’approche du Forum de Paris sur la Paix (11 au 13 novembre 2018), 90 députés interpellent la France sur sa responsabilité contre les bombardements en zones peuplées. Alors que 12 États* travaillent à l’élaboration d’une déclaration politique contre cette pratique, les 85 parlementaires appellent la France à rejoindre ce processus en soutien à la campagne de Handicap International.

Tsunami : plus de 190 000 personnes ont besoin d’aide
© CIS-Timor / HI
Urgence

Tsunami : plus de 190 000 personnes ont besoin d’aide

Un séisme puis un tsunami ont violemment frappé le centre de l’archipel d’Indonésie le 28 septembre, causant plus de 1 400 décès et 2 500 blessés graves. Handicap International a envoyé une équipe d’experts urgentistes en renfort et coordonne sa réponse avec les organisations locales.