Go to main content

Alternatives Humanitaires, une revue pour des débats sans concession sur l’action humanitaire

La Fondation Handicap International, le Fonds Croix Rouge, la Fondation Action contre la Faim et la Fondation Mérieux ont lancé la revue Alternatives Humanitaires consacrée aux débats sur l’action humanitaire. Son ambition : réfléchir sur les pratiques du secteur, créer un espace de dialogue et une dynamique d’échange, et mieux faire connaître les approches humanitaires françaises sur la scène internationale.

Handicap International Jordanie, camp de réfugiés d'Azraq

Handicap International Jordanie, camp de réfugiés d'Azraq | © C. Fohlen / Handicap International

Créée à l'initiative de quatre fondations – le Fonds Croix Rouge, la Fondation Action contre la Faim, la Fondation Handicap International et la Fondation Mérieux – la revue Alternatives Humanitaires a vu le jour en février 2016. Réalisée avec le soutien d'universités et d'instituts partenaires* cette nouvelle revue bilingue (français-anglais) à vocation internationale se consacre aux débats sur l'action humanitaire.
 

  • Elle propose une réflexion sur les pratiques et les évolutions du secteur humanitaire.
  • Elle crée un espace de dialogue et une dynamique d'échange entre chercheurs en sciences humaines (sociologie, histoire, économie, anthropologie...) et praticiens de l'action humanitaire sur les défis auxquels le secteur est confronté.
  • Elle ambitionne de mieux faire entendre sur la scène internationale les approches humanitaires françaises, puisant leurs racines dans le courant « sans-frontières », grâce à une mise en commun de moyens, de pensée et de projets.

Couverture du numéro inaugural de la revue Alternatives Humanitaires, revue internationale consacrée aux débats sur l'action humanitaireLa revue Alternatives Humanitaires paraîtra trois fois par an, chaque numéro étant structuré autour d'une thématique. Elle se caractérise par la publication de contributions originales, validées par un comité de lecture indépendant. 

Le numéro inaugural tire les leçons de la lutte contre le virus Ébola et questionne l'éthique dans les interventions d'urgence.

La revue est disponible en accès libre dans sa version numérique sur le site http://alternatives-humanitaires.org 

Suivez la revue :

Pour tout renseignement : contact@alternatives-humanitaires.org 

* Les partenaires : l'Université Laval (Québec), la Chaire Raoul Dandurand / UQAM (Montréal), l'Université Lumière Lyon II / Université de Lyon et l'Institut Bioforce se sont engagés à soutenir le projet.

Publié le : 7 avril 2016
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

L'Amérique latine dit STOP aux bombardements des civils
© HI
Mines et autres armes

L'Amérique latine dit STOP aux bombardements des civils

Organisée par Handicap International, la conférence régionale contre les bombardements de civils s'est achevée le 6 décembre au Chili. 23 États ont adopté le Communiqué de Santiago, exprimant leur inquiétude sur les effets dévastateurs pour les civils de l’utilisation d’armes explosives en zones peuplées.

Yémen : déclaration conjointe de plusieurs ONG dont Handicap International
© Google Maps
Urgence

Yémen : déclaration conjointe de plusieurs ONG dont Handicap International

Les ONG internationales travaillant au Yémen se félicitent des prochaines consultations politiques en Suède. La situation dans le pays est devenue plus que critique pour la population.

L’Amérique latine contre les bombardements des civils
© Thomas Dossus / HI
Mines et autres armes

L’Amérique latine contre les bombardements des civils

Handicap International organise les 5 et 6 décembre à Santiago au Chili une conférence régionale sur la protection des civils contre les bombardements. Elle réunit 26 États et près de 30 organisations de la société civile et des ONG internationales. Objectif : sensibiliser ces pays à cet enjeu crucial et les inciter à s’engager contre l’utilisation des armes explosives en zones peuplées.