Go to main content
 
 

Alep – Les civils sous les bombes

La ville d’Alep, située au Nord de la Syrie, est depuis plus d’une semaine le théâtre de bombardements et de pilonnages incessants qui ont tué et blessé des centaines de civils.

Horrifiée par les atrocités que subit la population civile, Handicap International dénonce l’utilisation des armes explosives en zones peuplées, une pratique tristement courante dans les conflits actuels, en Syrie, en Afghanistan, au Yémen, en Ukraine, etc. Les victimes en sont à 90 % des civils. Il est grand temps que la communauté internationale agisse pour mettre fin à cette pratique barbare. Les attaques indiscriminées, voire délibérées, contre les civils constituent des violations du Droit international.

Utilisées dans les zones peuplées, les armes explosives tuent, provoquent des souffrances et blessures graves (brûlures, plaies ouvertes, fractures, etc.). Elles sont la cause de handicaps et de traumatismes psychologiques. Cet usage provoque le déplacement forcé des populations, détruit des infrastructures essentielles comme les habitations, les écoles et les hôpitaux.

Lors d’une attaque, un pourcentage variable de ces armes n’explose pas à l’impact, générant une menace permanente pour les populations civiles longtemps après les combats. La présence de restes explosifs de guerre rend périlleux le retour des populations dans leurs quartiers une fois l’attaque passée ou le conflit terminé.

Publié le : 3 mai 2016
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Nord-est de la Syrie : Il est urgent d’assurer la protection des civils et des travailleurs humanitaires
© Google Maps
Protéger les populations vulnérables

Nord-est de la Syrie : Il est urgent d’assurer la protection des civils et des travailleurs humanitaires

Après presque une décennie de guerre civile, l'incursion turque dans le Nord-est de la Syrie relance le cycle de violence, d’angoisse et d'incertitude pour les habitants de cette région. Handicap International est extrêmement préoccupée par l’escalade militaire et la menace que celle-ci fait peser sur la population civile. L'association appelle toutes les parties au conflit à protéger les civils, en particulier dans les zones peuplées ciblées par les frappes aériennes et les tirs d’artillerie.

Avant une catastrophe naturelle, HI aide les plus vulnérables à mieux se préparer
© CARE - photo d'archive
Insertion Limiter l’impact des catastrophes naturelles sur la population

Avant une catastrophe naturelle, HI aide les plus vulnérables à mieux se préparer

À l’occasion de la Journée internationale pour la réduction des risques de catastrophes, le 13 octobre, les experts de Handicap International expliquent la démarche d’inclusion de l'association dans des initiatives de renforcement de la résilience.

« De nombreux Vénézuéliens réfugiés en Colombie sont très fragilisés émotionnellement et psychologiquement »
© Juan Manuel Vargas / HI
Urgence

« De nombreux Vénézuéliens réfugiés en Colombie sont très fragilisés émotionnellement et psychologiquement »

Directeur de Handicap International en Colombie, Gregory Le Blanc témoigne de la situation des Vénézuéliens réfugiés en Colombie et décrit l’intervention d’urgence menée par l'association.