Go to main content
 
 

Alep – Des bombardements massifs contre les civils

Syrie

Les quartiers est de la ville d’Alep, située au Nord de la Syrie, sont depuis près de deux semaines le théâtre de bombardements incessants. Les dommages contre les civils sont dévastateurs. Selon les Nations unies, 320 civils dont une centaine d’enfants ont été tués. Des armes interdites, comme des bombes à sous-munitions, ont été utilisées.

Un enfant victime de bombardemtns fin 2014 pris en charge par Handicap International

Handicap International demande à nouveau l’arrêt immédiat des bombardements contre les civils, qui ont atteint une intensité absolument effroyable. Les attaques indiscriminées, voire délibérées, contre les civils constituent des violations du Droit international. Les attaques répétées contre les hôpitaux et les équipes de secours sont inacceptables.

L’association mène depuis plusieurs mois une campagne pour dénoncer l’utilisation des armes explosives en zones peuplées [Lien pétition], une pratique tristement courante dans les conflits actuels, en Syrie, en Afghanistan, au Yémen, en Ukraine, etc. Les victimes de cette pratique barbare sont à 90 % des civils.

Utilisées dans les zones peuplées, les armes explosives tuent, provoquent des souffrances et blessures graves (brûlures, plaies ouvertes, fractures, etc.). Elles sont la cause de handicaps et de traumatismes psychologiques. Cet usage provoque le déplacement forcé des populations, détruit des infrastructures essentielles comme les habitations, les écoles et les hôpitaux.

Lors d’une attaque, un pourcentage variable de ces armes n’explose pas à l’impact, générant une menace permanente pour les populations civiles longtemps après les combats. La présence de restes explosifs de guerre rend périlleux le retour des populations dans leurs quartiers une fois l’attaque passée ou le conflit terminé.

 

Publié le : 4 octobre 2016
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Nord-est de la Syrie : Il est urgent d’assurer la protection des civils et des travailleurs humanitaires
© Google Maps
Protéger les populations vulnérables

Nord-est de la Syrie : Il est urgent d’assurer la protection des civils et des travailleurs humanitaires

Après presque une décennie de guerre civile, l'incursion turque dans le Nord-est de la Syrie relance le cycle de violence, d’angoisse et d'incertitude pour les habitants de cette région. Handicap International est extrêmement préoccupée par l’escalade militaire et la menace que celle-ci fait peser sur la population civile. L'association appelle toutes les parties au conflit à protéger les civils, en particulier dans les zones peuplées ciblées par les frappes aériennes et les tirs d’artillerie.

Handicap International dénonce le bombardement des zones peuplées d’Idlib
© HI
Mines et autres armes Urgence

Handicap International dénonce le bombardement des zones peuplées d’Idlib

Alors que les combats se sont intensifiés dans le Nord-ouest de la Syrie, en particulier sur la ville d’Idlib et le Sud de la province, Handicap International s’inquiète du sort des milliers de civils qui sont directement exposés aux bombardements.

Axelle Red : « La situation des réfugiés syriens me touche énormément parce que cela pourrait nous arriver à tous »
© Laurie Dieffembacq-Belga / HI
Mines et autres armes Secourir les déplacés/réfugiés

Axelle Red : « La situation des réfugiés syriens me touche énormément parce que cela pourrait nous arriver à tous »

Femme de conviction et de cœur, engagée depuis plusieurs décennies dans des causes humanistes, Axelle Red est ambassadrice de Handicap International depuis 2017. Son répertoire, à découvrir ou redécouvrir, est un beau voyage dans les méandres de l’âme humaine et du monde, où elle arbore toujours la flamme de l’espoir. Entretien.