Goto main content
 
 

Abdullah avait peur de tous les médecins

Mines et autres armes Réadaptation
Yémen

Abdullah a 12 ans. Grièvement blessé au Yémen lors d'un bombardement aérien en décembre 2019 alors qu'il jouait dehors avec des amis, il a dû être amputé. Handicap International lui est venu en aide.

Abdullah a 12 ans. Grièvement blessé au Yémen lors d'un bombardement aérien en décembre 2019 alors qu'il jouait dehors avec des amis, il a dû être amputé. Handicap International lui est venu en aide.

© ISNA Agency / HI

Son cousin a été tué lors de l'attaque. C’était son compagnon de jeu, il était comme un frère pour lui, Abdullah en a été bouleversé. Il a perdu l'envie de jouer, de marcher, de courir... Toutes les activités quotidiennes d'un jeune garçon ne l’intéressaient plus.

Les parents d'Abdullah ne savaient pas qu’on pouvait l’aider en lui fabriquant une prothèse. La famille est très pauvre. Abdullah a onze frères et sœurs qui vivent tous dans une petite maison dans la région d'Al-Hudaida où de violents combats et bombardements ont eu lieu jusqu’à récemment.  Ils n'ont aucun accès aux services de santé, à l'électricité, à l'eau et à la nourriture. Il n'y a pas d'école à proximité de leur village.

Le mettre en confiance

Juste après l’accident, ils se sont précipités à l’hôpital de Sana'a, espérant sauver Abdullah. Le jeune garçon y est resté près d'un mois ; l'équipe de Handicap International a immédiatement commencé à lui apporter un soutien psychologique et en réadaptation. Abdullah ne pouvant pas être appareillé tout de suite, elle lui a d’abord fourni un fauteuil roulant et une paire de béquilles. Puis, il a reçu sa prothèse sur mesure et a suivi des séances de rééducation pour réapprendre à marcher.

Abdullah a 12 ans. Grièvement blessé au Yémen lors d'un bombardement aérien en décembre 2019 alors qu'il jouait dehors avec des amis, il a dû être amputé. Handicap International lui est venu en aide.

Abdullah était vraiment traumatisé au début. Il avait peur des médecins qui venaient le voir et hurlait lorsque le kinésithérapeute cherchait à lui faire faire des exercices de rééducation. Il était totalement perdu. Tout lui faisait peur. L'équipe de Handicap International a pris le temps de le rassurer et de le mettre doucement en confiance.

Adapter sa prothèse

C’est son frère qui s'occupe principalement de lui et l’aide concernant sa rééducation et son appareillage. Handicap International a fourni à son frère toutes les informations sur les prothèses et la façon de les entretenir et de les nettoyer

Aujourd'hui, Abdullah peut marcher normalement avec sa prothèse, mais elle doit être adaptée régulièrement car il grandit vite.


Lire aussi "Yémen, 6 ans de guerre à l'aveugle"

Publié le : 23 mars 2021
Nos actions
pays
par pays

Icône casque microUne question ? Une remarque ? Nous sommes à votre écoute !

Relation Donateurs
Contactez notre équipe du lundi au vendredi de 9h à 18h au 04 78 69 67 00 ou à
donateurs@france.hi.org
Au plaisir d’échanger !
Voir aussi la FAQ

Équipe Mobilisation
Vous souhaitez
devenir bénévole ou partager des idées d’actions solidaires ? Contactez-nous par mail agissez@france.hi.org

Relations Presse
Journalistes, médias : notre attachée de presse est joignable au 06 98 65 63 94 ou par mail
c.amati@hi.org 
Voir l'espace Presse

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Ukraine : comment se préparer à un conflit ouvert
© Till Mayer / HI
Mines et autres armes Urgence

Ukraine : comment se préparer à un conflit ouvert

Handicap International va intervenir auprès des communautés en Ukraine pour les aider à se préparer aux conflits par l’adoption de comportements à appliquer avant, pendant et après une attaque armée.

Les Ukrainiens de retour chez eux vivent sous la menace des engins explosifs
© Till Mayer / HI
Mines et autres armes Urgence

Les Ukrainiens de retour chez eux vivent sous la menace des engins explosifs

En Ukraine, certaines personnes commencent à rentrer chez elles dans des villes contaminées par les engins explosifs. Handicap International les prépare à identifier les dangers et à adopter des comportements sûrs.

Ukraine : « Si ce n'est pas moi, alors qui ? »
© HI
Réadaptation Urgence

Ukraine : « Si ce n'est pas moi, alors qui ? »

Rostyk, assistant en kinésithérapie pour Handicap International, participe à l'amélioration des soins de réadaptation en Ukraine.

*

(format: nom@fournisseur.com)

Je m'inscris