Go to main content

7 ans après le séisme, Handicap International améliore toujours les services de réadaptation en Haïti

Réadaptation
Haïti

Le 12 janvier 2010, Haïti est dévasté par un tremblement de terre qui fait perdre la vie à plus de 230 000 personnes et en blesse plus de 300 000 autres. Handicap International intervient dès le lendemain de la catastrophe afin de venir en aide aux victimes. Sept ans plus tard, l’association poursuit ses actions, notamment pour que les Haïtiens puissent avoir accès à des services de réadaptation. 

Un patient victime de la catastrophe recevant des soins prodigués par une physiothérapeute de Handicap International.

Un patient victime de la catastrophe recevant des soins prodigués par une physiothérapeute de Handicap International. | © Benoît Almeiras/Handicap International

« 7 ans après le séisme, le pays se relève très lentement, et la population est toujours marquée par les séquelles du tremblement de terre. En effet, plus de 46 000 personnes[1] affectées par la catastrophe vivent toujours dans 31 camps de personnes déplacées, composés de tentes ou d’abris transitoires, sur fond d’instabilité politique. De plus, l’ouragan Matthew, qui a frappé le pays le 4 octobre, a fragilisé une population qui était déjà vulnérable », a déclaré Catherine Stubbe, Directrice de Handicap International en Haïti.

Secours immédiat

Suite à cette catastrophe, Handicap International, qui a mobilisé jusqu’à 600 personnes, a déployé des moyens sans précédent afin d’aider les personnes affectées par ce séisme. L’association a notamment mené des soins de réadaptation auprès de 90 000 personnes, appareillé plus de 1 400 personnes[2] et apporté un soutien psychosocial à plus de 25 000 personnes.

Des projets durables

Sept ans après ce tremblement de terre, l’association continue de venir en aide à la population haïtienne, en développant des actions à long terme.

  • Face à l’absence de compétences locales en réadaptation, l’association a lancé, suite au séisme, la première formation de techniciens en réadaptation. En août 2015, 72 étudiants ont été diplômés[3]. Aujourd’hui, Handicap International continue à former des techniciens en réadaptation, à renforcer la mise à niveau de professionnels exerçant déjà la profession sans avoir été formés officiellement, facilite l’accès aux services de réadaptation de qualité et apporte un appui[4] aux structures de santé.
  • Handicap International améliore aussi la prise en charge des enfants abandonnés qui vivent dans des familles d’accueil et des maisons d’enfants[5].
  • L’association accompagne plus de 200 personnes - notamment des personnes handicapées, afin qu’elles puissent développer une activité économique, gagner leur vie et faire vivre leur famille.
  • Elle travaille également avec des acteurs de développement économique[6] locaux afin qu’ils tiennent compte des personnes handicapées dans leurs actions.
  • Enfin, Handicap International sensibilise les populations aux dangers de la route et forme certains chauffeurs de transports en commun sur les comportements plus sûrs à adopter.

Ouragan Matthew : intervention d’urgence

En parallèle des actions de développement, Handicap International mobilise ses équipes à chaque fois qu’une urgence survient. En octobre 2016, l’association est ainsi venue en aide aux victimes de l’ouragan Matthew (4 octobre), qui a frappé Haïti et a affecté plus de 2 millions de personnes. L’association a mené des soins de réadaptation, distribué des chaises roulantes, déambulateurs et béquilles, a organisé la distribution de kits d’urgence[7], de kits d’hygiène et d’articles ménagers essentiels. L’association a également mis en place une plateforme logistique afin de favoriser l’acheminement de l’aide humanitaire par voie maritime ou par la route auprès des populations vivant dans des zones difficilement accessibles. Enfin, Handicap International a identifié les personnes les plus fragiles - chefs de ménage isolés, femmes enceintes, personnes âgées ou handicapées, et accompagné les organisations humanitaires afin qu’ils leur assurent un accès aux services humanitaires (soins de santé, éducation, réadaptation, etc.).


[1] Selon la matrice de suivi du déplacement Haïti (Inter-Agency Standing Committee)

[2] En leur fournissant des orthèses et des prothèses.

[3] 22 techniciens orthoprothésistes et 50 techniciens en réadaptation.

[4] Appui durable (structurel et technique) au développement et au renforcement des capacités des structures préexistantes, de la qualité des services de réadaptions de manière durable dans 5 hôpitaux départementaux et 3 structures de réadaptation.

[5] Notamment en apportant un accompagnement au ministère des Affaires sociales et du travail pour renforcer ses mécanismes de protection de l’enfance.

[6] Une organisation de la société civile qui apporte un accompagnement social personnalisé aux bénéficiaires des micros projets,  un centre de formation professionnel, une institution de micro finance social et un marché public.

[7] Boite à outils, cordes, bâches.

Publié le : 11 janvier 2017
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations donateurs
04 78 69 67 00

Relations presse

Nathalie BLIN
04 26 68 75 39 / 06 98 65 63 94
nblin@handicap-international.fr

 

 

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

"Votre aide a renforcé notre motivation"
© Elisa Fourt / HI
Réadaptation Urgence

"Votre aide a renforcé notre motivation"

Talal et sa famille sont réfugiés au Liban depuis le début de la guerre en Syrie. L’année dernière, le père de famille a été victime d’un grave accident et est aujourd'hui partiellement paralysé. Handicap International l’accompagne avec des soins de kinésithérapie.

Farhana, kinésithérapeute, raconte son travail dans un camp de réfugiés
© Philippa Poussereau / HI
Réadaptation

Farhana, kinésithérapeute, raconte son travail dans un camp de réfugiés

Farhana, kinésithérapeute de Handicap International, travaille au camp de Kutupalong au Bangladesh, l’un des plus grands camps de réfugiés au monde. Ibrahim est l’un des 600 000 Rohingyas ayant fui les violences qui ont éclaté au Myanmar en août 2017. Lourdement blessé, sa vie a radicalement changé. Farhana raconte sa rencontre avec Ibrahim et le travail qu’ils ont réalisé ensemble.

Vidéos : huit ans après le séisme en Haïti, Moïse rejoue au foot
© Fred Mogin / HI
Réadaptation

Vidéos : huit ans après le séisme en Haïti, Moïse rejoue au foot

Le 12 janvier 2010, le séisme qui frappait Haïti tuait plus de 230 000 personnes et en blessait 300 000. Alors âgé de 4 ans, Moïse avait dû être amputé de la jambe gauche. Avec l’aide de Handicap International, l’enfant a reçu une prothèse et bénéficié de séances de réadaptation. Suivi depuis huit ans par l’association, Moïse a aujourd’hui retrouvé toute son énergie. Découvrez-le en vidéo, ainsi que le footballeur Neymar Jr qui continue de nous soutenir en tant qu'ambassadeur international.