Go to main content

600 déplacés irakiens fragiles pris en charge

Secourir les victimes
Irak
Victime d'un attentat pris en charge par Handicap International au centre d'appareillage de Dohuk

© Camille Borie / Handicap International

En avril dernier, Mohammed, 36 ans, perd sa jambe lors d’un attentat. Terrifié, il s’enfuit avec sa famille. Une équipe de Handicap International le rencontre alors et lui permet de se rendre au centre d'appareillage de Dohuk. Quatre visites plus tard, il reçoit une prothèse.

 

Suite aux combats en Irak, l’Organisation internationale des migrations a recensé 400 000 déplacés rien que dans les gouvernorats de Dohuk et d’Erbil au nord du pays. 

Intertitre

Les équipes mobiles de Handicap International déployées dans ces gouvernorats interviennent auprès des plus vulnérables d’entre eux. Composées de kinésithérapeutes et d’agents d’indentification et de référencement, elles leur dispensent des soins de kinésithérapie et leur fournissent des fauteuils roulants, des aides à la marche et du matériel adapté aux personnes blessées ou handicapées. 

Intertitre

Ces équipes accompagnent également ces déplacés fragiles à bénéficier des autres aides humanitaires. Elles assurent également le transport de ceux qui ne peuvent se déplacer seuls auprès des centres de santé.


A la fin du mois d’août, elles avaient déjà pris en charge plus de 600 personnes en situation de grande vulnérabilité.

 

Publié le : 5 septembre 2014
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations donateurs
04 78 69 67 00

Relations presse

Nathalie BLIN
04 26 68 75 39 / 06 98 65 63 94
nblin@handicap-international.fr

 

 

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

L’action contre les mines en 2018
© Elisa Fourt / HI
Déminer les terres

L’action contre les mines en 2018

Les évolutions du déminage tiennent beaucoup aux mutations récentes des contextes d’intervention. Thomas Hugonnier, responsable de l'action contre les mines au siège de Handicap International, explique les caractéristiques du déminage aujourd’hui.

Nada, 10 ans, courageuse survivante de la guerre
© Peter Biro / HI
Réadaptation

Nada, 10 ans, courageuse survivante de la guerre

Nada est une petite fille de 10 ans. En 2017, elle et son père ont été gravement blessés dans un bombardement qui a touché leur maison à Mossoul, en Irak. Tous deux amputés, ils bénéficient de l’aide de Handicap International à l’hôpital de Muharibeen.

Mossoul : « La majorité des civils ont encore besoin d’aide humanitaire »
© B. Kormann / L’illustré / Handicap International
Urgence

Mossoul : « La majorité des civils ont encore besoin d’aide humanitaire »

Le 17 octobre 2016, les forces armées lançaient une offensive pour reprendre la ville de Mossoul en Irak. Les combats, qui ont duré neuf mois, ont déplacé plus d’un million de civils et plus de 18 000 personnes ont été blessées. Point de situation sur l’une des plus importantes crises humanitaires de la région.