Go to main content

20 juin 2013 : Journée mondiale des réfugiés

Syrie

Lyon, le 20 juin 2013. Plus de 1,6 million de personnes auraient fui les combats en Syrie, pour trouver refuge à l'étranger. Handicap International, à l'occasion de la Journée mondiale des réfugiés, s'alarme du manque de moyens disponibles pour les accompagner dignement et durablement.

Camion ravitaillement

© G. Dubourthoumieu / Handicap International

Handicap International s'inquiète également de la fragilisation des pays d'accueil et demande aux bailleurs internationaux et aux Nations unies de réellement prendre la mesure de cette crise en proposant des moyens adaptés et une coordination à la hauteur des besoins actuels et à venir.

Publié le : 20 juin 2013
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Crise syrienne : quand les civils paient le prix fort
© Benoit Almeras / HI
Secourir les déplacés/réfugiés

Crise syrienne : quand les civils paient le prix fort

Depuis le début de la crise syrienne, plus d’un million de Syriens se sont réfugiés au Liban. La moitié sont des enfants. Handicap International intervient auprès de ces personnes qui ont tout perdu et exhorte les États à protéger les civils.

Le risque d’une catastrophe humanitaire à Idlib
© Brice Blondel / HI
Protéger les populations vulnérables Urgence

Le risque d’une catastrophe humanitaire à Idlib

Alors qu'une offensive militaire majeure est peut-être en préparation dans la région d'Idlib en Syrie, Handicap International appelle les parties au conflit à protéger les civils et à permettre un accès humanitaire total et sans entraves.

Urgence humanitaire dans le Sud de la Syrie
© Elisa Fourt / HI
Secourir les déplacés/réfugiés Urgence

Urgence humanitaire dans le Sud de la Syrie

Le nombre de Syriens ayant fui le conflit dans le Sud de la Syrie a été multiplié par quatre ces derniers jours, passant d’environ 60 000 à 272 000 civils. D’après le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies (BCAH), la plupart se dirigent vers le plateau du Golan qui borde Israël. Quelque 60 000 civils rejoignent la frontière sud avec la Jordanie.