Accès direct au contenu
 
 

15 personnes tuées et une trentaine de blessés par l’explosion d’une mine artisanale au Mali

Mines et autres armes
Mali

L’explosion d’une mine artisanale au passage d’un bus, le 3 septembre dans le centre du Mali, a fait 15 morts et plus de trente blessés.

Handicap International a rapidement mobilisé ses équipes présentes dans la région. En lien avec les organisations impliquées dans les secours, l’association vient en aide aux blessés évacués vers les hôpitaux, en apportant une aide matérielle (couvertures, nourritures, produits de soins d’hygiène) et un soutien psychologique, avec la participation de partenaires présents à Douentza.

Les civils une nouvelle fois victimes

Handicap International, qui intervient notamment au Mali pour des projets d’assistance aux victimes de conflits armés, déplore que des civils soient une nouvelle fois victimes d’engins explosifs improvisés. Pour mémoire, en 2017 dans le monde, plus de 2 700 personnes ont été victimes d’engins explosifs improvisés1. Au Mali, depuis début 2019, on enregistre déjà 138 accidents causés par des mines artisanales2.

Handicap International est présente au Mali depuis 1996 et mène des activités humanitaires et de développement dans les régions de Sikasso, Bamako, Mopti, Tombouctou et Gao.


1 Landmine Monitor 2018
2 UNMAS, 31.08.2010, Mali explosive threat overview

Publié le : 5 septembre 2019
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Énergie solaire : Dicko œuvre pour un avenir meilleur au Mali
© HI 2020
Inclusion

Énergie solaire : Dicko œuvre pour un avenir meilleur au Mali

Avec le soutien de Handicap International, Dicko installe et répare des panneaux solaires pour subvenir aux besoins de sa famille.

Le combat pour éradiquer les armes à sous-munitions est loin d'être terminé
© HI
Mines et autres armes

Le combat pour éradiquer les armes à sous-munitions est loin d'être terminé

Le Rapport 2020 de l’Observatoire des sous-munitions révèle de nouvelles attaques les utilisant en 2019. Handicap International poursuit son combat et appelle tous les États à condamner systématiquement l’utilisation de ces armes, dont 99 % des victimes sont des civils. L’association demande à tous les États qui ne l’ont pas encore fait de rejoindre la Convention d’Oslo.

Sous-munitions : des armes faites pour provoquer des massacres
© D. Kremer / HI
Mines et autres armes

Sous-munitions : des armes faites pour provoquer des massacres

Les armes à sous-munitions ont été utilisées récemment dans la guerre entre l'Azerbaïdjan et l'Arménie. Gary Toombs, spécialiste de la réduction de la violence armée à Handicap International, explique pourquoi elles sont interdites par la Convention d'Oslo.

*

(format: nom@fournisseur.com)

Je m'inscris