Accès direct au contenu
 
 

12 000 Haïtiens expulsés de République dominicaine dans une situation critique

Secourir les déplacés et/ou les réfugiés
Haïti

Plus de 12 000 Haïtiens en situation irrégulière ont été expulsés de République dominicaine. Réfugiés dans les zones frontalières en Haïti, ils manquent de tout. Handicap International porte une attention particulière aux plus vulnérables installés à Anse-à-Pitre, où l’association est déjà présente. 

© Handicap International

Suite à l’expiration du plan de régularisation des étrangers en République dominicaine, et sous la pression des autorités et des populations locales, plus de 12 000 Haïtiens ont été contraints de venir en Haïti en abandonnant tout derrière eux. Plus de 400 d’entre eux se sont installés dans deux zones d’Anse-à-Pitre où Handicap International intervient depuis 2013. 

Patrick Senia, directeur du programme Haïti, nous décrit la situation :

« Revenus sous la peur et la pression, ils vivent dans des abris de fortune. Ils manquent de nourriture et d’eau potable, d’infrastructures sanitaires et de soins de santé : leur situation est très critique. Et si le nombre de rapatriés augmente, près de 200 000* autres risquent également l’expulsion de la République dominicaine, de nouvelles difficultés sont à prévoir comme la pollution de l’eau et des conflits avec les communautés locales. Nous restons donc extrêmement vigilants face à l’évolution de la situation et accordons une attention particulière aux plus vulnérables : les femmes, les enfants et les personnes âgées et handicapées. De plus, en coordination avec d’autres organisations, notamment les ONG locales et internationales, nous menons un travail de plaidoyer et soutenons les organisations civiles des deux pays dans la recherche de solutions durables. »

Handicap International bénéficie d’une expertise considérable dans l’aide apportée aux plus vulnérables en situation d’urgence en Haïti, comme en témoigne son intervention après le tremblement de terre du 12 janvier 2010. 

* Selon le Mouvement justice migratoire.

© Handicap International

Publié le : 12 juillet 2015
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Covid-19 en Haïti : sensibilisation de la population et des taxis-moto
© HI
Prévention Santé Urgence

Covid-19 en Haïti : sensibilisation de la population et des taxis-moto

Dans ces deux vidéos, Fanor Gustave et Charles Fernand, membres de notre équipe sur place, vous expliquent les actions mises en place par Handicap International en Haïti pour contribuer à freiner la propagation du coronavirus : la sensibilisation de la population aux gestes barrières et celle des chauffeurs de taxis-moto à Port-au-Prince, un moyen de transport très utilisé.

« J’ai entendu les pleurs de Moïse sous les décombres… »
© Davide Preti / HI
Réadaptation

« J’ai entendu les pleurs de Moïse sous les décombres… »

Moïse n'avait que 4 ans lorsqu’il a perdu sa jambe gauche suite au séisme qui a dévasté Haïti le 12 janvier 2010.

10 ans après le séisme, des soins de réadaptation de meilleure qualité et des infrastructures améliorées
© Davide Preti / HI
Réadaptation

10 ans après le séisme, des soins de réadaptation de meilleure qualité et des infrastructures améliorées

Haïti n’a pas été épargné au cours de ces dix dernières années. À un tremblement de terre dévastateur le 12 janvier 2010 suivi d’un terrible ouragan en 2016, s’ajoute une grande instabilité politique qui paralyse le pays encore aujourd’hui. En 2010, Handicap International avait déployé dans le pays l’une des plus grandes missions d’aide humanitaire de son histoire. L'association continue d'apporter une contribution majeure au renforcement du réseau de réadaptation physique.